Comment les compagnies aériennes low cost gagnent du terrain

Par Aurélie Teissier

·

· Compagnie aérienne

Volotea compagnies low-cost

Après un ralentissement notable dans le trafic aérien, une reprise dynamique s’observe désormais. Les compagnies aériennes à bas coût sont les principales actrices de cette renaissance. En ouvrant de nouvelles lignes et en renforçant leur présence, elles se taillent une place de choix à côté des compagnies aériennes traditionnelles sur les tarmacs du monde entier.

Volotea compagnies low-cost
Volotea compagnie low-cost

Renaissance des compagnies low cost post-pandémie

Suite à la levée des restrictions liées à la pandémie, l’industrie aérienne connaît une reprise dynamique, marquée par le retour en force des compagnies low cost désireuses de renforcer leur présence. Selon le média Capital, des compagnies telles que l’irlandaise Ryanair, l’espagnole Volotea, et la hongroise Wizz Air ont enregistré un succès notable pendant l’été 2022. Elles ont atteint 91% de leurs niveaux d’activité d’avant la pandémie, tandis que les compagnies traditionnelles n’ont retrouvé que 79% de leur activité.

Selon une analyse effectuée par un consultant de Sia Parteners, l’activité des low cost est principalement axée sur « les vols loisirs à destination des villes européennes, dont la demande a été très forte cet été ». Il ajoute que « très vite, elles ont été capables de relancer à plein régime des lignes moins contraintes par les restrictions sanitaires ».

Malgré la hausse récente des tarifs, ces compagnies ne semblent pas ralenties. Marc Ivaldi, spécialiste du transport aérien à l’Ecole des hautes études en sciences sociales à Toulouse (EHESS), affirme que « l’augmentation inéluctable de leurs prix ne les rendra pas moins rentables (…). Ces compagnies resteront de toute façon moins chères que les compagnies classiques, qui ont également revu à la hausse leurs tarifs pour les mêmes raisons ».

VOIR AUSSI  Transavia desservira trois nouvelles lignes au départ de Lyon

Les low cost surpassent les compagnies traditionnelles

Les compagnies aériennes low cost sont de plus en plus prisées par les voyageurs pour leurs prix attractifs. Elles ont une forte présence en France, comme l’illustre Bertrand Godinot, directeur d’EasyJet en France : « Nous sommes dans vingt-deux aéroports en France et dans les trois parisiens : Beauvais, Roissy, Orly ».

Ces compagnies low cost rivalisent progressivement avec les grandes entreprises aériennes traditionnelles. Selon BFMTV, elles cherchent à s’implanter dans le secteur des vols long-courriers, jusqu’alors dominé par ces dernières. Leur stratégie consiste à proposer « davantage de destinations, mais aussi plus lointaines, à des tarifs toujours plus attractifs », afin de conquérir ce marché.

Nouveaux horizons transatlantiques pour les compagnies low cost

Les compagnies aériennes à bas prix représentent une concurrence sérieuse sur les liaisons transatlantiques. Parmi elles, la compagnie norvégienne Norse Atlantic Airways se prépare à lancer des vols directs entre Paris et Los Angeles dès le mois de mai prochain. Ces vols partiront de l’aéroport Roissy Charles-de-Gaulle. Il est important de noter que Norse propose déjà deux lignes vers Miami et New York au départ du même aéroport.

La rivalité est intense, notamment entre Air France et Delta Airlines, qui affrontaient traditionnellement les compagnies établies telles que United et American Airlines, ainsi que La Compagnie (ou La Compagnie Boutique Airline). Désormais, elles doivent également rivaliser avec trois transporteurs low-cost : Norse, Jet Blue et le français French Bee.

Les voyageurs sont les véritables gagnants de cette concurrence accrue. Avec une telle diversité d’offres, les prix des billets devraient rester stables.

VOIR AUSSI  Vers l'interdiction de l'emballage plastique pour valises dans les aéroports européens

Découvrez plus de Compagnie aérienne