Ce que veulent vraiment les voyageurs en 2023

Par Aurélie Teissier

·

· Compagnie aérienne

Touriste qui voyage en solo

Depuis la levée des restrictions sanitaires, le trafic aérien a repris de plus belle et l’année 2023 en témoigne. Selon les chiffres révélés par l’IATA (Association du Transport Aérien International), le trafic dans ce domaine a atteint 95,6 % du niveau pré-pandémique. De plus, il semble que les préférences des voyageurs aient également évolué. D’ailleurs, une enquête, menée et publiée par l’Association, révèle les préférences des passagers en 2023.

Un passeport français et une carte d'embarquement.
Un passeport français et une carte d’embarquement.

Le prix des billets n’est plus une préoccupation

Selon l’enquête relayée par le site spécialisé SchengenVisaInfo, les usagers souhaitant améliorer leur expérience voyage désirent plus de rapidité et de commodité. Et, de ce fait, 71 % d’entre eux privilégient la proximité de leur aéroport d’origine plutôt que le prix des billets (31 %). Contrairement aux années précédentes où les tarifs des billets étaient une préoccupation majeure chez les vacanciers, cette année la proximité de l’aéroport est un nouvel aspect pris en considération par les passagers.

Une procédure de réservation simplifiée

Nombreux sont les voyageurs qui réservent leurs vols via des agences de voyages. Bien que cela leur engendre des frais supplémentaires, ils préfèrent quand même se tourner vers ces intermédiaires, en raison notamment des difficultés qu’ils rencontrent lorsqu’ils essayent de commander par eux-mêmes la billetterie sur les sites des compagnies aériennes. 52 % des voyageurs voudraient tout de même réserver directement auprès des compagnies, ce qui implique alors la simplification de la procédure en ce domaine. De plus les voyageurs « s’attendent à ce que le mode de paiement qu’ils auront choisi soit facilement disponible et direct », indique la même source.

VOIR AUSSI  Annulation massive de vols à Orly et Brest due à la grève des contrôleurs aériens

Une rapidité lors des contrôles de sécurité à l’aéroport

Les files d’attente interminables des contrôles de sécurité sont le cauchemar de la majorité des passagers. Ces derniers souhaitent que le temps d’attente soit réduit, et pour cela, ils accepteraient d’utiliser les données biométriques. En effet, les usagers ont confiance en cette technologie et aimeraient l’utiliser à la place des passeports et des cartes d’embarquement traditionnels. « 46 % ont déjà utilisé la biométrie à l’aéroport, avec un taux de satisfaction déclaré de 85 % », lit-on dans l’enquête du même site.

Le système biométrique est le meilleur dispositif employé jusqu’à présent au niveau des aéroports, permettant la réduction des délais d’attente pour les voyageurs. On cite à titre d’exemple la reconnaissance faciale mise en service à l’aéroport de Francfort en Allemagne. Cette technologie permet aux voyageurs d’embarquer plus rapidement au lieu de patienter dans une file d’attente, pour enfin pouvoir monter dans leur avion.

Un allégement en matière de visa

Un autre aspect que les voyageurs souhaitent changer est les procédures liées aux demandes de visas. Les restrictions et la complexité en matière de visa sont sans doute ce qui dissuade les voyageurs de se rendre dans certaines destinations. Ils souhaitent plutôt l’instauration d’un processus de visa numérique en ligne s’étendant vers davantage de pays.

Découvrez plus de Compagnie aérienne