35 parcs nationaux à visiter d’urgence pour une escapade nature incroyable

Le parc national d’Andohahela (Madagascar)

madatravel.wordpress.com

S’étendant sur près de 76 020 ha dans la région Anosy, au sud de Madagascar, le parc national d’Andohahela est un condensé attrayant de chaînes de montagnes, de forêts vierges, de chutes d’eau et de piscines naturelles. Il a la particularité de posséder une forêt humide et dense ainsi que trois écosystèmes, qui lui valent d’être appelé souvent « les trois mondes d’Andohahela ». En effet, avec une succession de forêt humide, de forêt sèche et de forêt intermédiaire, il témoigne des contrastes naturels de l’île d’Ouest en Est. Ce havre authentique recense des plantes endémiques comme l’arbre-pieuvre, le baobab nain, le palmier triangulaire, la vanille sauvage et des animaux typiques tels le maki, le lémurien et l’iguane.

Le parc national du Grand Canyon (États-Unis)

jeparsauxusa.com

Le parc national du Grand Canyon est localisé dans le nord de l’Arizona. Cette brèche de 446 km de long et de 16 km de large a été creusée par le fleuve Colorado depuis le lac Powell jusqu’au lac Mead. Ses paysages surréalistes sont composés de falaises, de cavernes et de gorges profondes aux nuances rougeoyantes. De plus, le Grand Canyon est un témoin précieux de l’histoire géologique de l’Amérique du Nord puisque certaines roches qui y ont été découvertes remontent à 1,7 milliard d’années. Vous pourrez apprécier pleinement ce décor à la fois sublime et tourmenté pendant une randonnée pédestre ou équestre, ou en le survolant en hélicoptère.

Le parc national des Galápagos (Équateur)

travelandleisure.com

Le parc national des Galápagos est situé dans l’archipel volcanique du même nom – plus précisément sur l’île de Santa Cruz. Avec ses paysages exotiques composés de plages de sable fin, de lagunes, de mangroves, de tunnels de lave et d’un lac salé, ce sanctuaire naturel laisse place à l’évasion et au farniente. Également, en raison de son isolement, le parc abrite une faune endémique comme les otaries, les iguanes et les tortues géantes des Galápagos. Ses fonds marins translucides, idéales pour la plongée, foisonnent de récifs coralliens, de raies-manta, de requins-marteaux et de lions de mer. Pour la petite histoire, c’est en observant les différentes espèces animales sur l’île de Santa Cruz que Charles Darwin a conçu sa fameuse théorie de l’évolution.

Le parc national des Écrins (France)

ecrins-parcnational.fr

Le parc national des Écrins est situé entre les départements des Hautes-Alpes et de l’Isère. Il couvre une grande partie du massif des Écrins, dont la beauté brute s’exprime à travers des glaciers majestueux, des forêts de mélèzes et des pics de plus de 3 000 m d’altitude parmi lesquels figure la Barre des Écrins (4 102 m) qui était considéré jusqu’en 1860 le plus haut sommet de France. Avec 700 km de sentiers de randonnées bordées par des tapis d’edelweiss, de chardons bleus et de sabots de Vénus, vous savourerez les plaisirs des aventures en plein air. Cette excursion vous donnera l’occasion de rencontrer les curieux habitants de ce royaume paisible comme le bouquetin des Alpes, l’aigle royal, le faucon pèlerin, l’hermine et la chevêchette.

Le parc national Los Glaciares (Argentine)

worldfortravel.com

Le parc national Los Glaciares se trouve dans la province de Santa Cruz, au sud-ouest de la Patagonie. Il constitue un véritable paradis blanc avec ses glaciers, ses massifs escarpés ses chutes d’eau et ses lacs glaciaires. L’une des expériences les mémorables est une croisière sur le lac Argentino afin de voir les gros blocs de glace se détachant du glacier Perito Moreno s’écraser massivement dans l’eau. Quant aux randonneurs, ils pourront tenter l’ascension des montagnes mythiques que sont le cerro Torre et le cerro Fitz Roy. Il n’est pas rare que la montée soit accompagnée des cris perçants d’un condor, d’une ouette des Andes ou d’un pic de Magellan.

Le parc national de Jostedalsbreen (Norvège)

en.nordfjord.no

La Norvège possède de nombreuses attractions naturelles qui en font l’une des meilleures destinations pour une escapade verte. Le parc national de Jostedalsbreen garantit un total dépaysement avec ses vastes étendues formées par des sommets enneigés, des vallées luxuriantes, des lacs aux eaux turquoise, des cascades et des langues glaciaires. Le parc englobe notamment le Jostedalsbreen, le plus grand glacier d’Europe quoi s’étend sur 487 km².

Le parc national de Yosemite (États-Unis)

usatoday.com

Le parc national de Yosemite est une vallée situé au cœur des montagnes de la Sierra Nevada, en Californie. Il dévoile un véritable décor de carte postale, illustrée par des falaises de granit vertigineuses, des forêts de séquoias géants, des chutes d’eau et des lacs cristallins. Une multitude d’animaux fascinants y vivent comme le coyote, le lynx, le puma et l’ours noir. Le musée amérindien de Yosemite et la galerie Ansel Adams, remplie de magnifiques clichés paysagers en noir et blanc réalisés par le célèbre photographe, méritent également qu’on s’y attarde.