Visiter la Corse : les plus beaux endroits de Corse

Notre guide ultime de voyage pour la Corse

Visiter la Corse 

Visiter la Corse, c’est découvrir à la fois une nature sauvage et accueillante, une terre de culture et une île aux activités de plein air foisonnantes ainsi qu’une gastronomie qui ne nous laissera surement pas sur notre faim.

L’île de beauté mérite son nom de joyau de la Méditerranée tant elle a su préserver ses espaces naturels grâce à un parc marin international, de grandes réserves naturelles comme celles de Scandola, des Bouches de Bonifacio ou des îles Lavezzi et de plages incroyables figurant régulièrement dans les palmarès des plus belles plages du monde.

Alors, par quoi commencer pour visiter la Corse et que faire en Corse si vous partez quelques jours en week end ou la semaine ? Corse du Sud ou Corse du Nord, on vous guide et on vous délivre ici les must-see des plus beaux endroits à ne pas manquer en Corse !

Ajaccio

Lieu de naissance de Napoléon Bonaparte et capitale de la Corse, la ville d’Ajaccio est d’abord une station balnéaire et une cité portuaire située sur la côte ouest de l’île. L’avantage d’un séjour à Ajaccio est que l’endroit est tout aussi propice à la baignade et au surf et aux activités nautiques qu’à la découverte d’un patrimoine culturel immensément riche.

- publicité -

Les plages à découvrir via la Route des Sanguinaires :

  • La plage d’Isolella et plage d’Argent pour les familles,
  • ou même à proximité du centre ville à la plage Saint-François (en face de la place des Diamants),
  • ou plus loin, trés appréciée des surfeurs et plus connue, la plage de Capo Di Feno,
  • mais aussi la plage du Ruppione.

Bon courage pour se garer ! Faites un coucou à l’office du tourisme d’Ajaccio 🙂

A ne pas rater lors de votre visite à Ajaccio :

  • la découverte des Calanques de Piana,
  • la visite des îles Sanguinaires,
  • la Réserve naturelle de Scandola,
  • La Tour de la Parata

Et pour les musées et le patrimoine culturel :

  • le musée de la Maison Bonaparte
  • le musée Fesch

Si vous n’êtes sur place qu’une journée, on vous conseille dans l’ordre : les Calanques de Piana, le musée de la maison Bonaparte, la cathédrale Notre-Dame de l’Assomption d’Ajaccio, un petit tour au Capo di Feno sur la plage et enfin la Tour de la Parata pour profiter du panorama.

Plage de Capo del Fino
Plage de Capo del Fino

Porto-vecchio

Porto-Vecchio, cité portuaire et ancienne « Cité du Sel » (grâce à ses marais salants) est une des premières destinations touristiques de l’île de beauté, notamment grâce à ses plages magnifiques considérées par certains palmarès comme les plus belles plages de Corse du Sud et du monde par certains autres guides de voyages.

C’est aussi devenu un haut lieu du tourisme corse grace à la nature environnante et son patrimoine insoupçonnable, tout comme un paradis estival des noctambules, bon à savoir si vous partez en famille ! 🙂 La capacité hôtelière a cependant largement été développé ces dernières années et vous pourrez trouver le type de logement qui vous correspondra, vous pouvez organiser votre séjour sur le site de l’office de tourisme de Porto-Vecchio.

A visiter pour le charme, la fraicheur et la tranquillité :

  • l’entrée dans la vieille ville par la porte Génoise et la citadelle de Porto-Vecchio
  • siroter une boisson fraîche sur la place de la République au coeur de la forteresse
  • l’Eglise Saint-Baptiste construite au 19ème siècle
  • le port de Porto-Vecchio réputé pour ses 6000 plaisanciers qui y font escale
  • les marais salants, tradition historique de la ville

Aujourd’hui, c’est surtout la qualité des plages autour de Porto-Vecchio qui en sont le premier vecteur touristique, notamment :

  • l’eau turquoise de la plage Santa Giulia,
  • le sable fin de l’immense plage de Palombaggia,
  • la baie charmeuse de la plage de Rondinara

 

Plage de Palombaggia, sud de la Corse
Plage de Palombaggia, sud de la Corse, France – crédits : gevision / 123RF

Bonifacio

Réputée pour sa cité médiévale perchée sur des falaises à pic, Bonifacio offre des points de vues incroyables sur la Méditerranée et en est logiquement la ville de Corse la plus visitée.

Bonifacio a une histoire lourde construite sur les guerres, les résistances aux envahisseurs et de sièges interminables mais ce fût aussi une des cités et forteresses les plus puissantes de Méditerranée. En visitant le bastion de l’Etendard, l’imposante forteresse qui domine l’entrée du port bâtie au 13 ème siècle, vous aurez accès au mémorial qui retrace l’histoire du passé bonifacien, au jardin des vestiges romains dont les senteurs vous saisiront instantanément mais aussi à un panorama exceptionnel du haut des falaises, c’est le point le plus haut de la ville !

Vous pourrez visitez de nombreuses églises et monuments religieux qui ont tous une histoire singulière : l’église Sainte-Marie-Majeure, le monument le plus ancien de Bonifacio, l’église Saint-Dominique, classée monument historique, l’Eglise Saint-François qui est la chapelle du cimetière marin, l’église Sainte-Croix ou le cimetière marin, reconnu comme étant l’un des plus beaux cimetières de la Méditerranée.

Bonifacio
netrun78 / 123RF

Les excursions inratables de Bonifacio après avoir visiter la forteresse restent :

  • L’escalier du roi d’Aragon : un escalier de 65 mètres taillé dans la roche à pic de la falaise et qui plonge dans la mer !
  • La Réserve Naturelle des Bouches de Bonifacio qui abrite des fonds marins et un littoral exceptionnels
  • Une escapade sur le splendide archipel des îles Lavezzi et de sa plus grande île, l’ile Lavezzu ou de la plus confidentielle île de Cavallo

Pas d’inquiétude, les plages aussi sont magnifiques avec le choix :

  • la plage de Paraguan
  • la plage sauvage de la Tonnara
  • la plage de Piantarella
  • la plage de Calalonga
  • la plage du Grand et du petit Spérone
  • la plage de la Rondinara également accessible depuis Bonifacio.

Bastia

Bastia est sans doute l’une des plus belles villes de Corse et est une ville incontournable, notamment car c’est le 1er port français en terme de passager. Attendez vous donc à du monde et profitez du vieux port bardé de bars et de restaurants.

Cité italienne par ses origines, on pourrait visiter Bastia en simple touriste et profiter des activités culturelles grâce à un patrimoine exceptionnel une fois de plus mais la beauté de Bastia n’est pas forcément dans le marbre de ses églises mais plutôt dans les ruelles de la ville. Bastia regorge de dynamisme, d’énergie cosmopolite que seules les cités méditerranéennes vivant à ciel ouvert savent cultiver. Vous pourrez parler directement aux Corses qui mieux que les musées sauront vous raconter l’histoire de la ville et de leur île.

Les monuments et activités à découvrir à Bastia :

  • Le Palais des Gouverneurs,
  • Le Musée de Bastia, musée d’histoire de la ville
  • L’église Saint-Jean Baptiste de Bastia, la plus grande de Corse
  • L’église Sainte-Croix, charme atypique de l’Oratoire de la confrérie de Sainte-Croix

Il existe bel et bien une plage à Bastia, la plage de l’Arinella, mais elle n’est en rien comparable aux plages idylliques du sud de l’ile ou même d’autres endroits de Haute Corse, et récoltent régulièrement de très mauvais avis sur son entretien. Ne prévoyez donc pas un séjour balnéaire à Bastia ou prévoyez de bouger pour aller sur d’autres plages dans le coin.

Port de Bastia
pkazmierczak / 123RF

Calvi

Fort d’un patrimoine riche et d’une culture méditerranéenne solidement ancrée, Calvi est la station balnéaire par excellence et les touristes ne s’y trompent pas puisque c’est une des destinations balnéaires corses parmi les plus prisées de l’île.

Festive et estivale par sa plage au coeur du centre ville et ses boites de nuit en plein air plus bas, culturelle par sa citadelle génoise imprenable et ses festivals, la capitale de la Balagne, région de Haute Corse, Calvi, surprend par la richesse de ses lieux et des traditions corses scrupuleusement respectés.

Que ce soit en passant au marché couvert de Calvi pour les amateurs de victuailles traditionnelles et de charcuterie corse, situé derrière l’Eglise Sainte-Marie Majeure ou en flânant dans la rue Clemenceau pour découvrir les produits artisanaux locaux et les commerces des petites ruelles de Calvi, tous les promeneurs pourront dénicher leur petit trésor.

A ne pas rater à Calvi :

  • La visite de la Citadelle de Calvi
  • La visite du splendide village de Lumio à quelques kilomètres de Calvi
  • La Tour du Sel, sympa de la cité semper fidelis
  • Le Palais des Evêques de Sagone avec des points de vue sur la baie et la ville
  • La maison de Laurent Guibegga, le parrain de Napoléon
  • La maison natale de Christophe Colomb, rue Del-Filo près de la citadelle !

A noter que outre les activités nautiques ou sous-marines habituelle sur une île, Calvi permet un accès à de belles randonnées, notamment au Sentier des Douaniers qui vous permettra de rejoindre Île-Rousse au détour d’une très belle promenade, et vous trouverez également au sud de Calvi et l’est de l’aéroport de Calvi-Sainte-Catherine le départ du mythique GR20, une grande randonnée-trek de 180km environ en 16 étapes (une par jour) du nord au sud de la Corse considérée comme l’un des plus beaux (mais aussi le plus dur) sentiers de grande randonnée en Europe.

Calvi on the Rock
pkazmierczak / 123RF

Corte

Corte, capitale historique et culturelle, tient une place centrale dans l’histoire de Corse, tout comme sa position géographique, nichée au coeur des montagnes du centre de la Corse.

Corte fut en effet le centre politique de l’île, notamment grace à la déclaration de Pascal Paoli qui avait proclamé Corte comme étant la capitale de la République Corse lors que l’île était indépendante de 1755 à 1769.

Corte est une ville étudiante et abrite aujourd’hui 4 000 étudiants à l’université de Corse – Pascal Paoli, fondée déjà en 1765 et rouverte en 1981. C’est la seule université présente en Corse.

Seule citadelle à être édifiée à l’intérieur des terres, la citadelle de Corte domine la ville et héberge le Musée régional d’anthropologie de la Corse qui retrace l’histoire de l’île, ses traditions et sa culture avec des collections permanentes, des conférences et manifestations artistiques, expositions, ateliers pédagogiques.

A proximité de Corte, point de départ de randonnée à l’intérieur des terres, vous pourrez aussi visiter :

  • le lac de Mello
  • le lac de Capitello
  • le lac de Nino
  • le petit cours d’eau du Tavignanu et ses piscines naturelles
  • les gorges de la Restonica en été qui forment aussi des piscines naturelles !

"<yoastmark

Saint-Florent, Agriate

Saint-Florent est une destination incontournable de Haute Corse, petite station balnéaire très prisée, son port accueille des yachts très luxueux de milliardaires voulant profiter d’un petit bout de plage corse qui ont la particularité d’être resté quasiment à l’état sauvage. Le golfe de Saint Florent et les plages du désert de l’Agriate sont parmi les plus beaux lieux de la Corse et magnifiquement conservés. Le climat est très aride et quasiment rien ne pousse hormis le maquis.

Le golfe de Saint Florent est assez difficile d’accès et son accès se faire principalement via des pistes devant être empruntées en 4×4 ou à pieds sur des sentiers balisés. On y trouve beaucoup de plages de galets mais également des joyaux telles que :

  • la plage familiale de la Roya à Saint-Florent même,
  • les plages de l’Ospedale et d’Olzu au nord du village à 1km avec un grand bunker datant de la 2ème guerre mondiale
  • la plage du Lotu, magnifique plage de sable blanc se situant dans le désert des Agriate accessible par la mer et le Sentier des Douaniers au départ de Saint-Florent
  • la plage de Saleccia, la perle des Agriate considérée comme une des plus belles plages de l’île
  • la plage de Fiume Santu, à 1H30 de marche de Saint-Florent, à l’abri des vagues avec une vie sous-marine très riche et du sable blanc fin

Le Sentier des Douaniers au départ de la plage de Roya et jusqu’a la plage d’Ostriconi vous permettra si vous le souhaitez de traverser entièrement le célèbre désert des Agriate. Prévoyez beaucoup d’eau évidemment et de bonnes chaussures ! 🙂

Vous pourrez également visiter :

  • la citadelle de Saint-Florent dont l’intérieur n’est ouvert qu’en Juillet/Août
  • la cathédrale Santa Maria Assunta, l’ancienne cathédrale de Nebbio

A noter que vous pourrez également faire la route des vins corses en découvrant l’AOC de Patrimonio et 500 hectares de terres à travers la découverte et rencontre de 33 caves ou chais de la région et leurs vignerons.

Vue aérienne de Saint-Florent en Corse
vampy1 / 123RF

L’Île-Rousse

L’Île-Rousse aurait d’abord du s’appeler la petite ‘Paolina’ mais la beauté des îlots de granit rouges ont eu raison de l’idée première de Pascal Paoli qui voulait l’appeler ainsi. L’Île-Rousse est une station balnéaire fortement apprécié pour ses plages de sables et ses jolies rues pavées ainsi que son marché couvert aux 21 colonnes antiques.

Côté balnéaire, vous pourrez disposer librement de :

  • la plage de l’Île-Rousse,
  • la plage de Bodri
  • la plage de Lozari
  • la plage de Napoléon, une des plages les plus appréciées de l’Île-Rousse

Et visiter également :

  • le parc de Saleccia,
  • la tour génoise
  • le phare de la Pietra
  • la Réserve Naturelle de Scandola
  • le musée du Corbara et le musée du Trésor consacré à l’histoire de l’île et de son passé
Paysage côtier vu de Pietra, Ile-Rousse en Corse, avec son phare à droite
sasha64f / 123RF

Cap Corse

Longue chaîne montagneuse de 40 kilomètres plongeant dans la mer, la région du Cap Corse n’est pas la plus visité de l’île mais le charme et l’authenticité des villages qui s’y trouvent raviront les amoureux de la Corse et de cette île dans l’île.

Entre mer et maquis, une belle route longeant la côte sauvage de Saint-Florent jusqu’à Centuri et de Macinaggio jusqu’à Bastia offre une succession de paysages incroyables : falaises abruptes, tours génoises, églises, chapelle, moulins à grain, villages pittoresques et sentiers du littoral ou prendre le temps de s’arrêter et gouter les productions locales d’huiles d’olive, de fromage de chèvre ou de brebis, de charcuterie ou encore de miel particulièrement fin dans cette région.

Secteur littoral entre Nonza et la Punta Bianca
Pierre Bona / Wikipedia

Piana

A 438 mètres d’altitude, Piana est un des plus beaux villages de Corse dont les Calanches, ces falaises de granit rose qui se jettent de plus de 300 mètres dans la mer, ont été classé d’intérêt mondial par l’Unesco et sont donc protégées.

Le village surplombe le golfe de Porto en faisant face aux presqu’îles de Scandola et de Senino. Dominé par la très belle église de Sainte-Marie, le village a été construit en 1725 et est composé de pittoresques maisons blanches disposées en amphithéâtre.

Inratable donc :

  • les randonnées et baignades dans  les Calanques de Piana classé à l’Unesco
  • la plage de Ficajola proche des Calanques
  • la plage d’Arone à 15 kilomètres au Sud

La région de Piana offre des circuits en randonnée parmi les plus exceptionnels de Corse, vous pourrez ici faire le sentier de la tour Capo Rosso (3H A/R), le chateau fort, l’ancien sentier Muletier-Piana-Ota (1h) ou faire les boucles (2h30 environ)  dans les forêts communales du coin. Profitez bien et n’oubliez pas vos provisions d’eau, elle est rare sur les itinéraires de marche.

Les Calanques de Piana à côté des rochers de Capo Rosso
sasha64f / 123RF

Propriano

Situé entre Ajaccio et Bonifacio, Propriano, joyau du Valinco, est une station balnéaire de Corse du Sud très réputée notamment pour ses magnifiques plages et criques qui alternent avec un maquis luxuriant environnant. Petit port de plaisance, la ville est facile à explorer avec un front de mer côtier puis les plages à proximité.

Propriano et sa région dispose d’un patrimoine culturel fort avec :

  • la belle église Notre Dame de Miséricorde
  • le site préhistorique de Filitosa avec ses statues et menhirs de plus de 8 000 ans !
  • les Bains de Caldanes (20mns de Propriano) : un site naturel privé d’eaux sulfureuses à 38°C aux vertus médicinales

Mais on vient à Propriano pour le farniente, se reposer, se baigner et profiter de ses plages et criques magnifiques :

  • la plage du Lido, plus familiale et surveillée
  • la plage du Taravo, une plage de sable fin et doré
  • la plage de Baracci s’étend le long d’un site naturel protégé de plus d’un kilomètre
  • la plage de Capu Laurosu qui s’étend sur 4 km de long de sable blanc
  • La plage de Portigliolo – Campomoro, une longue plage de sable fin
  • La plage de Tizzano
  • La plage de Purraja
  • la plage de Porto-Pollo, une longue plage de sable fin dans un ancien village de pecheurs
Port de Propriano, sud de la Corse, France
eugenesergeev / 123RF

Sartène

Sartène est « La plus corse des villes corses » selon Prosper Mérimée. La raison est qu’elle est toujours restée fidèle aux traditions Corse. Sartène est la commune la plus grande de Corse (plus de 200 km2) et offre un panorama exceptionnel jusqu’aux aiguilles de Bavella.

Ville d’Art et d’Histoire, Sartène vous fera découvrir un patrimoine urbain, religieux et naturel d’une grande richesse avec sa vieille ville pleine de charme, son Borgo, ses fortifications génoises et ses maisons de maîtres du 19 ème siècle. Des audio guides sont disponibles à l’office de tourisme de Sartène pour vous promener tout en vous faisant conter les histoires de la ville et de la Corse.

A voir absolument :

  • la procession religieuse du Catenacciu, le vendredi saint, est mondialement connue
  • l’église Sainte-Marie, édifice baroque construit en granit,
  • le Lion de Roccapina, superbe sculpture naturelle
  • L’ancien Palais des Gouverneurs où siège désormais la mairie de Sartène
  • la tour génoise de l’Echauguette
  • le Borgo, le faubourg de Sartène
  • le Musée départemental de préhistoire corse et d’archéologie de Sartène
  • la casa di Roccapina, petit musée récent créer par le conservatoire du littoral qui retrace l’histoire des lieux et de la formation des rochers aux alentours. Passionnant !
  • le Dolmen de Fontanaccia

Et les plages :

  • la plage de Roccapina avec un accès difficile mais une baie magnifique de sable blond à l’arrivée
  • la plage de Tralicetu et la plage d’Argent avec des tables d’hôtes dont la cuisine est un délice à côté comme la Bergerie d’Acciola
Sartène, Corse
Paul Arps / Flickr

Cargèse

Ancienne cité grecque orthodoxe, Cargèse est reconnaissable par ces deux églises qui se sont font face en arrivant : une église latine (catholique) et une eglise grecque (orthodoxe). Certaines maisons blanches au toit bleu ne sont pas sans rappeler l’architecture typique de villages côtiers ou balnéaires grecs.

A visiter :

  • l’église Saint Spiridion (l’église grecque) classée aux Monuments Historiques.
  • l’église de l’Assomption (l’église latine) inscrite également aux Monuments Historiques
  • la tour d’Omigna accessible après une randonnée d’1h15 au départ de la plage du Pero.

Les plages à proximité de Cargèse :

  • la plage de Péru,
  • la plage de Chiuni,
  • la plage de Stagnoli

Sur place, les activités nautiques tels que la plongée sous marine ou le jet-ski sont possible ainsi que la planche à voile. Cargèse est également le point de départ/arrivée de la randonnée du PNRC du Mare e Monti.

Cargèse
Maxim Massalitin

Figari

Figari est un petit village aux accents corses qui séduit d’emblée aux premiers regards. Spots de voiles, plongée, plages sauvages à l’eau turquoise, sable blond, randonnée et un aéroport international à proximité. La Baie de Figari dessine des successions de criques et de plages de sable blanc avec pas moins de 800 hectares de côtes protégées, seules les bergeries et les oliviers ont le droit d’y siéger.

Pour vous détendre, vous pourrez profiter de :

  • la plage de Fazzio,
  • la plage Tenuta, première plage du golfe de Figari
  • la plage de Soprane où on trouve une étroite plage de sable prêt de la pointe de Ventilegne
  • la plage de Sottane, petite plage de sable entre des rochers de granit
Dans le golfe de Figari
Golfe de Figari – Jean-François Bonachera / Flickr

Que faire en Corse ?

Les Calanques de Piana

C’est à Piana, petit village corse typique classé comme un des plus beaux villages de France, que sont situées les Calanques de Piana, une des attractions phares de la Corse qui se visitent et se découvrent autant à pied qu’en voiture et en bateau. De nombreuses compagnies maritimes proposent des balades en mer pour les découvrir et surtout accéder à des remarquables criques secrètes, vous pouvez réserver votre balade en mer ici.

Calanche de Piana
Des paysages magnifiques de la route D81 à travers les Calanques de Piana sur la côte ouest de la Corse, la France

Les calanques sont une formation géologique de porphyre rouge d’origine volcanique à roches magmatiques.. Plus simplement, de magnifiques rochers de granits rose qui plongent dans la mer et n’ont pas encore été aplani par l’érosion du temps.

La Réserve Naturelle de Scandola

En bateau ou à pied, découvrez les paysages uniques de la Réserve Naturelle de Scandola considérée comme l’un des plus beaux sites de Corse. A la fois maritime et terrestre, inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco et faisant partie des aires maritimes protégées de France, la Réserve Naturelle de Scandola en Corse est en fait un ancien volcan effondré dans la mer située dans l’espace du Golfe de Porto sur plus de 900 hectares terrestres et 1000 hectares marins !

Randonnée, kayak ou plongée à la visite du corail rouge, la Réserve Naturelle dispose d’une faune et d’une flore exceptionnellement sauvage, ce qui en fait sa beauté brute de nature encore intacte et préservé. Pêche, chasse et bivouac sauvage sont donc assez logiquement interdits car une réglementation stricte permet de conserver ce petit trésor corse intact !

Vue de la Réserve Naturelle de Scandola
Vue de la Réserve Naturelle de Scandola, Corse – rndms / 123RF

Le Musée de la Maison Bonaparte

L’histoire de la famille Bonaparte à Ajaccio remonte à la fin du 15ème siècle avec Francesco, le premier Bonaparte établie en Corse surnommé alors le Maure de Sarzane, du nom de la petite ville italienne d’où sa famille était originaire. La Maison Bonaparte, qui voit naître Napoléon Bonaparte et qui appartenu à Napoléon III sous le Second Empire a accueulli des visiteurs illustres. Au 20ème siècle, elle est classée monument historique avant de devenir un musée national.

La maison natale de Napoléon Bonaparte, Ajaccio – Mellare-mau / Flickr

Site préhistorique de Filitosa

Découvert en 1946 sur ses terres par Charles-Antoine Cesari et véritable musée à ciel ouvert, le site préhistorique de Filitosa fut occupé du VI millénaire avant notre ère jusqu’à l’époque romaine d’après Roger Grosjean, chercheur au CNRS.

Statue-menhirs en granit, abris, céramiques, monuments circulaires, ce site exceptionnel de la préhistoire corse n’a toujours pas livré tous ses secrets notamment sur l’origine des personnages qui figurent sur les statues de granit : envahisseurs, protecteur, barbares, gardiens ou population locale ?

Venez vous faire une idée, le site est ouvert du 1er Avril au 31 Octobre de 9H jusqu’au coucher du soleil la semaine, le week-end et même les jours fériés. Le temps de visite est d’approximativement une heure, l’entrée plein tarif est de 7€, le tarif réduit de 6€ et est gratuit pour les enfants de moins de 8 ans. Contact : http://www.filitosa.fr

Menhirs dans le site archéologique mégalithique de Filitosa, Corse – rndms / 123RF

Le Musée Fesch

Le palais Fesch est devenu le musée des beaux-arts de la ville d’Ajaccio. Construit sur ordre du cardinal Joseph Fesch, oncle maternel de Napoléon 1er, le musée Fesch (horaires et tarifs) s’est vu multiplier ses acquisitions lors d’expositions, de ventes publiques auprès d’artistes et de marchant d’art tant le cardinal était féru d’art depuis un premier séjour en Italie.

À sa mort, l’inventaire de la gigantesque collection conservée jusqu’alors dans les palais romains du cardinal est composé de 17 767 objets d’art dont environ 16 000 tableaux, c’est-à-dire plus que n’en possède aucun musée de peintures de l’époque. Joseph Fesch est certainement l’un des plus grands collectionneurs de son temps.

Les collections du musée abritent des oeuvres d’art sur cinq siècles des plus grands maitres de la peinture italienne. C’est le plus prestigieux et cohérent des fonds d’art italien visibles en France juste après le musée du Louvre !

Musée Fesch – Miropink / 123RF

La tour de la Parata et les Îles Sanguinaires

Très facile d’accès, la tour de la Parata est une des ces nombreuses tours génoises que l’on peut trouver près de chaque village de Corse destiné à alerter et protéger les populations corses de l’époque des envahissements barbares récurrents. Un chemin fait le tour de la presqu’île avec des escaliers pour rejoindre la tour et admirer un panorama unique et exceptionnel : de la ville d’Ajaccio jusqu’à la plage de Capo Di Feno !

Vue aérienne des îles sanguinaires, Corse – sam74100 / 123RF

La Citadelle de Corte

La citadelle de Corte a la particularité d’être la seule parmi les six citadelles corses à avoir été construite à l’intérieur des terres par la volonté de Vincentello d’Istria, vice-roi de Corse lors de son édification en 1419 qui menait depuis plusieurs années une résistance active contre la république de Gênes.

Depuis 1984, la citadelle est ouverte au public et la visite du Chateau permet d’accéder au point culminant de la ville d’où on peut admirer le panorama sur les vallées avoisinantes. L’enceinte de la citadelle accueille également le musée régional d’anthropologie de la Corse, le fonds régional d’art contemporain de Corse, le centre de culture scientifique et technique de Corse et le pôle touristique centru di Corsica.

La citadelle, Corte, Corse – gdmoonkiller / 123RF

La cathédrale Notre-Dame-de-l’Assomption

Symbole de la domination de la République de Gênes à Ajaccio pendant des siècles, la cathédrale Notre-Dame-de-l’Assomption est également un lieu incontournable de l’histoire napoléonienne. Lieu de mariage et de baptême d’une part, la cathédrale est aussi le premier lieu d’inhumation des membres de la famille Bonaparte et ce, bien des années avant la construction de la Chapelle impériale.

Cathédrale baroque monumentale, édifiée à la fin du XVIIe siècle, attribuée à l’architecte italien Giacomo della Porta. Elle est dotée d’une nef à deux seules travées.

rndms / 123RF

Musée de Bastia

La création d’un musée à Bastia remonte à une initiative de la Société des Sciences Historiques et Naturelles de la Corse en 1898. Au début du 20e siècle, le musée devient municipal. La présentation permanente du musée (horaire et tarifs) sera thématique est orientée autour de trois axes majeurs : l’urbanisme, le poids politique, social et économique de la ville et sa richesse intellectuelle et artistique. En effet, Bastia, capitale de la Corse génoise, reste le plus vaste ensemble urbain de cette période.

Musée de Bastia
Dany Tolenga / Flickr

Les îles Lavezzi

Les îles Lavezzi sont un archipel de 23 îles, îlots et récifs granitiques situé à 10 kilomètres au sud-est de Bonifacio, en Corse-du-Sud. Elles sont constituées de petites plages abritées avec une eau émeraude et de petites criques où viennent mouiller les bateaux. Les plages sont magnifiques et l’eau transparente n’a rien à envier aux plus belles îles du monde, l’eau est ici probablement la plus claire de toutes les plages de Corse.

Mer d'émeraude sur les îles Lavezzi
Mer d’émeraude sur les îles Lavezzi – photogilio / 123RF

La plage de Palombaggia

Une des plus belles plages de Corse et une plage figurant régulièrement dans les palmarès des plus belles plages du monde. Situé en Corse du Sud près de Porto-Vecchio, la plage de Palombaggia a une réputation a tenir et très franchement, elle la tient : eau limpide et claire d’un bleu turquoise, des dunes ombragées, un sable blanc digne d’îles paradisiaques et le tout bordé de pins maritimes et de rochers sombres.

La plage s’étend sur plus 1,5 kilomètres, on trouve au nord les paillotes et les plages privées ainsi que les activités nautiques et la partie centrale de la plage est totalement accessible pour les vacanciers qui apprécieront les joies d’une baignade avec une pente douce.

Vue aérienne de la plage de Palombaggia en Corse
Vue aérienne de la plage de Palombaggia en Corse – sam74100 / 123RF

L’Aiguille de Bavella

À seulement 1h45 de Bonifacio, allez prendre une bouffée d’air pur au pied du massif montagneux le plus au sud de Corse ! En passant par Porto-Vecchio puis par la forêt de l’Ospedale, où vous pouvez prendre de splendides photos du golfe de Porto-Vecchio, vous arriverez aux magnifiques Aiguilles de Bavella.

Aiguilles de Bavella
Office de tourisme Bonifacio

Visiter la Corse en une semaine

C’est décidé, vous allez partir une semaine en Corse ! Il est temps de préparer votre séjour et d’établir votre itinéraire de découverte, on vous en propose deux, on vous laisse choisir ou mixer au besoin ou compléter par ces 22 étapes incontournables.

La Corse du Sud en 7 jours

  • Jour 1 : Ajaccio
  • Jour 2 : Ajaccio – Sartène
  • Jour 3 : Sartène – Figari
  • Jour 4 : Randonnée sur Figari ou farniente à la plage
  • Jour 5 : Bonifacio – Porto-vecchio
  • Jour 6 : Propriano

La Corse du Nord en 7 jours

  • Jour 1-2 : Calvi
  • Jour 3-4 : Corte et Bastiaa
  • Jour 5-6 : Cap Corse

Vous avez déjà visité la Corse ? Faites nous profiter de votre expérience et postez nous vos bonnes tables, vos maisons d’hôtes exceptionnelles ou les hôtels les mieux situés durant votre séjour.

Nos Bons plans Pour La Corse