Ryanair réduit ses vols au Portugal suite à la hausse des taxes aéroportuaires

Par Aurélie Teissier

·

· Compagnie aérienne

Ryanair dans l'Airport de Porto

Suite à une récente augmentation des redevances aéroportuaires par les autorités portugaises, la compagnie aérienne low-cost irlandaise, Ryanair, a dévoilé son plan de réduction des liaisons aériennes vers le Portugal pour l’année à venir. Cette décision de réduire ses vols vers cette destination populaire reflète les préoccupations de Ryanair quant à la rentabilité de ses opérations dans le contexte de coûts d’exploitation plus élevés. Une mesure qui pourrait avoir un impact significatif sur les options de voyage des passagers et l’accessibilité du Portugal depuis diverses régions européennes.

Ryanair dans l'Airport de Porto
Ryanair dans l’Airport de Porto

Augmentation significative des taxes aéroportuaires au Portugal

Les aéroports portugais, suivant l’exemple d’autres aéroports européens comme Schiphol à Amsterdam, ont décidé d’augmenter leurs taxes. À l’aéroport de Lisbonne, les frais aéroportuaires augmenteront de 16,98 %, soit une hausse de 2,29 euros. À Porto, l’augmentation sera de 11,92 %, équivalant à 0,92 euro.

Des hausses sont également prévues dans les régions périphériques, avec des augmentations de 0,30 euro aux Açores, 0,80 euro à Madère, et 0,82 euro à Faro. Ces nouvelles tarifications entreront en vigueur en février de l’année prochaine.

Les recettes supplémentaires générées par cette révision des tarifs seront destinées au paiement des contrôleurs aériens, du personnel au sol et des gestionnaires de bagages. Cependant, cette hausse des taxes ne convainc pas les compagnies aériennes, y compris Ryanair, qui considère cette augmentation comme injustifiée.

Ryanair réduit son trafic aérien au Portugal

Cette inquiétude découle du fait que toute hausse des taxes aéroportuaires est généralement répercutée sur le coût des billets d’avion, ce qui rend les voyages plus onéreux pour les passagers. En conséquence, cela pourrait dissuader de nombreux touristes potentiels de voyager, entraînant ainsi un ralentissement de l’industrie touristique, avec des conséquences potentiellement négatives pour les compagnies aériennes et l’économie en général.

VOIR AUSSI  Flydubai lance une nouvelle ligne entre la France et les Émirats Arabes Unis

Selon Air Journal, Ryanair avait déjà dû fermer sa base aux Açores à cause de précédentes augmentations de redevances par ANA. La compagnie aérienne a également émis des avertissements concernant la possible fermeture de sa base à Madère si les taxes aéroportuaires continuaient à augmenter.

Pour répondre à ces défis financiers, Ryanair a déjà entamé des mesures d’ajustement, notamment en supprimant l’un de ses deux avions basés à Madère dès janvier, avec des projets de réduction de capacité prévus pour les aéroports de Faro et Porto l’été prochain. Ryanair exhorte aussi le gouvernement portugais à intervenir pour briser le monopole de l’ANA sur les redevances aéroportuaires, dans l’espoir de garantir une stabilité financière à long terme pour ses opérations au Portugal.

Découvrez plus de Compagnie aérienne