Transsibérien : 15 étapes somptueuses à bord d’un train mythique

Bienvenue à bord du Transsibérien, un voyage incroyable de Saint-Pétersbourg jusqu’à Vladivostok, en passant par Moscou et le lac Baïkal. Traversez entièrement la Russie en 15 étapes, pour une sensation de liberté totale, à travers des paysages somptueux.

Saint-Pétersbourg

Deuxième plus grande ville de Russie après la capitale Moscou, avec un total de plus de 5 millions d’habitants.
La ville fut fondée en 1703, par le tsar Pierre le Grand. La ville devait être un accès direct vers l’Europe, afin de hisser la Russie au rang des grandes puissances européennes.
Bâtie sous un style très particulier, mélangeant le style baroque et néoclassique, sous les directives de plusieurs architectes italiens.
Disposant de nombreux canaux, la ville est surnommée « Venise du nord ». Considérée comme une des plus belles villes d’Europe et deuxième plus grande par sa superficie, elle est inscrite au patrimoine de l’UNESCO depuis 1990.

Saint-Petersbourg
Epitech Russie

Moscou

Capitale de la Russie, mais aussi la plus grande ville d’Europe en superficie et nombre d’habitants.
Très riche en verdure avec une moyenne par habitant de 27m2 contre 6 à paris ou 8.6 à New York, avec un total de 94 parcs, 18 jardins dont 4 botaniques.
Moscou possède une culture impressionnante, avec de nombreux spectacles, ballets, pièces de théâtres, ainsi que de nombreux musées mondialement connus. Que ce soit par la galerie Tretiakov, le musée Pouchkine, le palais des Armures, ou encore le Bolchoï.
Niveau architecture, on ne risque pas de s’ennuyer. Avec notamment, le kremlin de Moscou, la cathédrale du Christ-Sauveur, la place rouge et sa magnifique cathédrale de l’Intercession de la Vierge.
Niveau record, la tour de la Fédération devrait être achevée en 2016 et sera alors la tour la plus haute d’Europe avec une hauteur de 374 mètres.

Moscou
htps://dicasdehoteis.net

Novgorod

Appelé Veliki Novgorod, soit « Novgorod la Grande », est une ville historique et la plus ancienne cité russe, nommée à partir de l’an 859.
Durant la Seconde Guerre mondiale, la ville est prise d’assaut par les Allemands et les édifices seront complètement détruits. Après la libération de la ville, la restauration commença et les édifices principaux seront classés au patrimoine mondial de l’UNESCO.
On y compte un très grand nombre d’églises, cathédrales et monastères.

Novgorod
http://i12.fastpic.ru

Kazan

Kazan, « chaudron » en russe, est la capitale de la république du Tatarstan.
La ville comporte un patrimoine architectural important, avec une influence occidentale et orientale. Elle est d’ailleurs le centre religieux musulman de Russie, avec la plus grande mosquée d’Europe inaugurée en 2005.
Le kremlin de Kazan est désigné comme patrimoine mondial, regroupant l’ancien palais du gouverneur ainsi qu’une multitude d’églises.
Sans oublier la cathédrale Saint-Basile, construite sur la place rouge, et la tour de Söyembikä.
Centre religieux musulman de Russie, avec la plus grande mosquée d’Europe inaugurée en 2005.

Kazan
http://k43.kn3.net

Perm

Sous l’emblème de l’ours, la ville se présente comme un important centre culturel. Avec la Galerie des Beaux-Arts, comprenant une collection de sculptures en bois mondialement connue, ainsi qu’une des plus grandes collections de tableaux des peintres russes.
On y trouve aussi l’opéra Tchaïkovski, qui a mis en scène tous les chefs-d’œuvre du grand compositeur.
La ville possède de nombreux théâtres et cinémas, ainsi qu’une alliance française, afin de représenter notre belle culture.

Perm
Wikipedia

Iekaterinbourg

Ville se situant à 1417 km à l’est de Moscou, dans la région de l’Oural. Ville importante culturellement pour la Russie, par ses nombreuses universités, son conservatoire et une alliance française.
On trouvera aussi un musée géologique, avec une collection de plus de quatre mille roches et minerais.
Ainsi qu’un magnifique opéra, construit peu de temps après celui du Bolchoï à Moscou, avec un orchestre philharmonique international classé deuxième en Russie pour sa qualité.

Iekaterinbourg
Wikipedia

Tioumen

Elle fut la première ville russe en Sibérie, construite en 1589 par Fédor Ier de Russie.
Durant la Seconde Guerre mondiale, on déplaça le corps de Lénine de Moscou à Tioumen puis on le plaça dans une tombe discrète, devenu l’Institut d’agronomie de Tioumen.
Suite à la découverte de pétrole en 1948, la ville est classée deuxième, juste après Moscou, en ce qui concerne le niveau de vie des habitants.

Tioumen
Wikipedia

Omsk

Capitale administrative de l’oblast d’Omsk, la ville s’est développée grâce à l’industrie de l’armement durant la Seconde Guerre mondiale, puis depuis 1960 par la pétrochimie.
Construite le long de la rivière Irtych, on peut retrouver de nombreux bâtiments datant du 18 et 19e siècle. On y trouve 83 bibliothèques, ainsi que 9 musées et plusieurs théâtres, dont le plus ancien date de 130 ans.
L’édifice principal de la ville étant la cathédrale de la Dormition de la Vierge datant de 1896, puis restaurée dans les années 2000.
Pour les amateurs de sport, la ville organise chaque année le Marathon des Glaces de Sibérie, un semi-marathon qui se court sous une température de -20 degrés. Avec un record en 2001, d’une température de -42 degrés !

omsk
Ribttes.com

Novossibirsk

Datant de 1893, la ville est la principale métropole russe à l’est de l’Oural et la capitale du district fédéral sibérien.
Dès votre arrivée, vous découvrirez une des plus grandes gares ferroviaires de Russie, construite sous la forme d’une ancienne locomotive.
Datant de 1944, on y trouve le théâtre d’opéra et de ballet le plus grand du pays, devant le célèbre Bolchoï.
Sans oublier le musée du soleil, se trouvant à la cité scientifique Akademgorodok, unique en Russie.

Novossibirsk
Exlinguo.com

Krasnoïarsk

En 1628 fut construite une forteresse de frontière, ayant pour nom « Krasny Iar » soit « le ravin rouge ». Puis le nom changea lorsque la localité reçut son statut de ville en 1690. On y trouve beaucoup de bâtiments historiques, dont le plus vieux étant la cathédrale l’Intercession datant de 1785.
On y découvrira aussi une tour de 24 étages non achevée, puisque sa construction s’arrêta lors de la crise administrative qui toucha le pays.
Votre arrivée sur cette magnifique ville se fera en traversant le pont ferroviaire de Krasnoïarsk, construit entre 1893 et 1896, classé patrimoine mondial de l’UNESCO.

Krasnoïarsk
http://1.bp.blogspot.com

Irkoutsk

Surnommé « le Paris de Sibérie » par son patrimoine architectural très important. Avec la « Maison-Blanche » qui servait autrefois de résidence au gouverneur. Ainsi qu’un théâtre dramatique, une ancienne banque russo-asiatique, l’église catholique polonaise et la statue d’Alexandre III. Le monument le plus célèbre étant l’église Notre dame de Kazan, restaurée pendant près de 8ans grâce à des donations. Mais la ville est aussi et surtout une étape importante du transsibérien, qui permet de se rendre au célèbre et majestueux lac Baïkal, notre prochaine étape.

Irkoutsk siberie
Tsarvoyages.com

Lac Baïkal

On s’éloigne un tout petit peu du train, car une fois arrivé à Irkoutsk, il vous suffit de prendre un bus pour vous rendre au célèbre lac Baïkal.
Surnommé « la Perle de Sibérie », il représente la plus grande réserve d’eau douce liquide à la surface de la Terre, avec une eau si transparente, qu’il est possible de voir jusqu’à 40m de profondeur ! Il constitue approximativement 20 % du volume mondial d’eau douce retenue dans les lacs et les rivières, avec une superficie de 31.722 km2.

Lac Baïkal
Speakzeasy

Oulan-Oude

Capitale de la république de Bouriatie, la ville est un centre d’échanges entre la Russie, la Mongolie et la Chine.
On y trouve plusieurs vieilles maisons de marchands décorées avec des sculptures en bois et en pierre, ainsi qu’une immense sculpture de la tête de Lénine, exposée sur la place principale. La ville possède un musée très intéressant, qui retrace l’histoire des peuples de sa région. Oulan-Oude est aussi la capitale du bouddhisme tibétain, détenant un grand monastère bouddhiste, le datsan d’Ivolguinsk.

Oulan-Oude
Tsarvoyages.com

Khabarovsk

Deuxième plus grande ville de l’Extrême-Orient russe après Vladivostok.
Ville dite verte par ses nombreux parcs et ses espaces verts. Ainsi que par la présence d’un grand jardin botanique de 12 hectares, et d’un jardin zoologique pour la réhabilitation des animaux sauvages. De nombreuses rénovations furent entreprises dans le centre-ville, afin d’accueillir un tourisme de plus en en plus présent.

Khabarovsk
Intour-khabarovsk.com

Vladivostok

Terminus, tout le monde descend ! Voici notre dernier arrêt, libre à vous de continuer votre grand périple en train, en franchissant la frontière pour vous rendre en Chine.
Situé à proximité de la frontière avec la Chine et la Corée du Nord, Vladivostok est une ville portuaire de l’est de la Russie. Son port étant d’ailleurs le plus important de la côte pacifique. Cette ville n’est pas très touristique, elle est surtout un point final au transsibérien, et un nouveau départ pour les amateurs de la Chine.

Vladivostok
Drive