Les 12 plus beaux endroits à photographier au Japon

Histoire et nature s’emparent du Japon pour nous offrir de fabuleuses promenades ! Le pays du soleil levant surprend par le contraste créé entre l’ébullition des grandes villes et le calme des lieux de méditation. Parcs, temples, déserts, châteaux, montagnes… on se laisse porter par le mystère qui les enveloppe. Suivez-nous pour découvrir les 12 sites incontournables du Japon !

Fuji, majestueux mont du Japon

Le sommet de la montagne sacrée s’élève à 3 776 mètres ! C’est le plus haut pic du pays, il est même visible de Tokyo qui se trouve à 100 km de là. Emblématique, le Mont Fuji est l’un des sites les plus beaux et les plus visités du Japon. Il a d’ailleurs été classé Patrimoine mondial par l’Unesco en 2013. Depuis ses hauteurs, la vue sur la région des lacs est incroyable.

Le mont Fuji au Japon
123rf / Nattachai Sesaud

Le jardin Kawachi

Au sud du Japon se cache un trésor botanique : le jardin de Kawachi. Érables et glycines ornent les allées de cet espace somptueux. Vous avez déjà peut-être vu des images de son élément-clé, le tunnel de 80 mètres entièrement recouvert de glycine. Lorsque les fleurs éclosent, les rayons du soleil apportent une douce lumière violette. Un moment poétique en perspective.

Le jardin Kawachi au Japon
http://one360.eu

Motonosumi-Inari Shrine

C’est à environ 20 km de la ville de Nagato que le sanctuaire de Motonosumi-Inari a été fondé. Il intrigue les voyageurs par ses 123 torii (ou portes) rouges qui escortent un escalier arpentant le paysage côtier. Il semble veiller sur la Mer du Japon. L’endroit est ainsi idéal pour méditer. Le sanctuaire est dédié à Inari, divinité du Japon, qui d’après la légende serait apparue ici sous les traits d’un renard.

Motonosumi-Inari Shrine au Japon
https://fastjapan.com

La cascade de Nachi

Dans la région de Wakayama, le site cultuel de Nachi est très réputé. Plusieurs sanctuaires ont été fondés dans ce paysage unique. La forêt de cèdres et la cascade se jetant 130 mètres plus bas offrent un cadre parfait pour se recueillir. Des milliers de pèlerins affluent encore aujourd’hui. Le temple face à la cascade crée un spectacle digne des cartes postales.

La cascade de Nachi
123rf / coward_lion

Shibazakura Takinoue Park

Au nord du Japon, Shibazakura Takinoue Park est un plaisir des yeux ! Si vous explorez le pays entre mai et juin, filez dans ce parc illico. Car pendant seulement 1 mois, les collines se vêtent de fleurs de mousse phlox roses. Quelques festivités se déroulent sur ce laps de temps, afin de célébrer la floraison.

Shibazakura Takinoue Park au Japon
123rf / Jirat Srisabye

Le château de Matsumoto

Trésor national du Japon, le château de Matsumoto est l’un des monuments les plus connus du pays. Il s’agit de l’attraction majeure de la ville. Sa construction remonte au XVIe siècle ; il est doté de cinq niveaux qui se visitent. Surnommé « le corbeau » en raison de sa couleur noire, le château est ceint par un parc, magnifique au printemps.

Le château de Matsumoto au Japon
123rf / Bhirawat Pangnakorn

La forêt d’Arashiyama

Une promenade dans cette bambouseraie est un véritable bol d’air. Le poumon vert de Kyoto vous propose de déambuler dans l’allée dessinée à travers les bambous. Profitez bien de ce moment car il est de courte longueur avec ses 500 mètres ! Le soleil peine à passer entre les plantes, ce qui rafraichit l’atmosphère intime.

La forêt d'Arashiyama au Japon
123rf / Filip Fuxa

Le désert de Tottori

À un peu plus de 200 km de Kyoto, Tottori abrite un relief incomparable au Japon : un désert ! Tout de sable vêtu, il couvre une superficie de 30 km². Le sommet des dunes peut atteindre les 50 mètres ! De là, on aperçoit la Mer du Japon. Il faut être prudent lorsqu’on envisage une virée dans ce petit désert ; chaleur et vent sont parfois extrêmes.

Le désert de Tottori au Japon
123rf / PaylessImages

Le torii d’Itsukushima

C’est sur l’île d’Itsukushima, au large d’Hiroshima, que se situe le renommé sanctuaire et son torii flottant du XIIe siècle. Patrimoine mondial, le torii marque l’entrée au sanctuaire, bâti quelques centaines de mètres plus loin, et éloigne les mauvais esprits. Il est possible d’aller au pied de la structure en laque rouge au moment de la marée basse.

Le torii d'Itsukushima au Japon
123rf / coward_lion

Le château d’Himeji

Au cœur des jardins du Kokô-en, le château d’Himeji est à ne pas louper lors de votre séjour. Ses origines remontent au XIVe siècle. C’est donc l’un des vestiges médiévaux remarquables du Japon. Contrairement au château de Matsumoto, sa façade se pare de blanc, ce qui lui vaut le surnom de « château du héron blanc ». Son but défensif ne fait aucun doute : meurtrières et douves équipent le site stratégique.

Le château d'Himeji au Japon
123rf / Sean Pavone

Le Pavillon d’Or

Également à Kyoto, le temple bouddhiste Kinkaku-ji, ou Pavillon d’Or est un chef-d’œuvre. Lors de sa conception en 1397, l’édifice était une villa. Ce n’est que quelques années plus tard qu’il fut transformé en temple. Habillé de feuilles d’or, le temple se reflète dans le petit lac. Il se fonderait presque dans les teintes automnales des arbres en arrière-plan. Bien qu’une balade soit autorisée sur le site, le monument lui-même n’est pas ouvert au public.

Le Pavillon d'Or au Japon
123rf / Natthapon Ngamnithiporn

Hitachi Seaside Park

Sur la côte Pacifique, à Hitachinaka, on n’oubliera pas une visite à Hitachi Seaside Park. 190 hectares de bonheur vous attend ! Les amateurs de fleurs tomberont en pâmoison devant les tapis colorés. Au printemps, le némophile peint le paysage de son joli bleu. Tandis qu’en été et en automne, on observe un patchwork de rouge, rose, violet.

Hitachi Seaside Park au Japon
123rf / victorflowerfly