Hausse des taxes à Amsterdam-Schiphol : faut-il s’attendre à des billets plus chers ?

Par Aurélie Teissier

·

· Compagnie aérienne

Aéroport d'Amsterdam-Schiphol

L’aéroport d’Amsterdam Schiphol a enregistré d’importantes pertes de revenus en 2022. Face à l’absence d’alternatives pour compenser ces pertes, la direction de l’aéroport a pris la décision d’augmenter les frais aéroportuaires. Une décision qui, sans doute, ne sera pas saluée par les compagnies aériennes et surtout par les voyageurs qui craignent une augmentation des tarifs des billets.

Aéroport d'Amsterdam-Schiphol
Aéroport d’Amsterdam-Schiphol

Augmenter les taxes aéroportuaires à Amsterdam-Schiphol : une décision qui déplaît

L’augmentation des taxes aéroportuaires à l’aéroport d’Amsterdam-Schiphol a suscité des réactions négatives. Selon les informations rapportées par Schengen visa info, ces taxes connaîtront une hausse significative de 14,8 %, dépassant l’ajustement initial de 12 % qui était prévu.

Il est important de noter qu’une série d’augmentations avait déjà été annoncée pour la période de 2022 à 2024, avec des hausses successives de 9 %, puis de 12 % annuellement. Cette politique tarifaire progressive visait à ajuster les redevances aéroportuaires. Cette récente augmentation a provoqué la frustration de nombreuses compagnies aériennes, dont KLM, la principale compagnie néerlandaise, qui a ouvertement contesté cette hausse. Selon Air Journal, KLM n’a pas hésité à porter l’affaire devant le Tribunal de Commerce de l’Industrie des Pays-Bas, cherchant à obtenir justice.

En plus de critiquer l’augmentation elle-même, KLM a mis en lumière le monopole exercé par l’opérateur de l’aéroport, Royal Schiphol Group, ce qui pourrait contribuer à des pratiques tarifaires contestées. Dans cette bataille, KLM a reçu l’appui de l’Association Internationale du Transport Aérien (IATA), qui a remis en question la nécessité de cette augmentation des taxes. L’IATA a affirmé que Schiphol avait d’autres moyens de compenser ses pertes financières sans recourir à l’augmentation des redevances aéroportuaires.

VOIR AUSSI  Les meilleurs jours pour acheter son billet d'avion moins cher

Justifications de l’augmentation des taxes aéroportuaires par la direction de Schiphol

La situation à l’aéroport Amsterdam-Schiphol est marquée par une tension entre la compagnie aérienne KLM et la direction de l’aéroport, suite à la décision de cette dernière de maintenir l’augmentation des taxes aéroportuaires. Robert Carsouw, le directeur financier de Schiphol, a souligné que les recettes supplémentaires générées par cette augmentation sont indispensables pour assurer la qualité et le service de l’infrastructure aéroportuaire, ainsi que pour garantir sa stabilité financière. Cette mesure est perçue comme essentielle pour pallier les pertes financières engendrées au cours de l’année 2022.

« Début 2022, certaines restrictions de voyage étaient encore en vigueur en raison du COVID-19 et les compagnies aériennes effectuaient moins de vols que prévu. Le manque de personnel de sécurité a aussi entraîné une réduction des vols, mais Schiphol n’a pas inclus la part estimée de cette réduction dans le ça ».

L’infrastructure aéroportuaire explique par ailleurs que la détermination des redevances est soumise à des réglementations législatives strictes. Ces règles garantissent que l’aéroport ne peut pas tirer de bénéfice des augmentations de taxes, ces dernières étant exclusivement destinées à couvrir les coûts spécifiques et à maintenir un certain niveau de service.

Conséquences de la hausse des taxes aéroportuaires sur les tarifs des billets d’avion

Par définition, les taxes aériennes sont des prélèvements financiers imposés par les autorités aéroportuaires, intégrés dans le coût des billets d’avion par les compagnies aériennes. Ces fonds sont destinés à couvrir les dépenses liées aux infrastructures et services aéroportuaires. Il s’agit notamment de « l’entretien des pistes, les mesures de sécurité, l’entretien des terminaux et les services de nettoyage », lit-on dans la même source.

VOIR AUSSI  Réserver son vol avec RYANAIR

Une augmentation de ces taxes entraînerait une hausse des coûts d’exploitation pour les transporteurs aériens. Ce surcoût pourrait inévitablement être répercuté sur les passagers, se traduisant par des prix de billets d’avion plus élevés.

Découvrez plus de Compagnie aérienne