8 sites mythologiques à découvrir impérativement en Grèce

La Grèce est une destination privilégiée pour tous les passionnés de légendes et de mythologie. Nous connaissons (presque) tous ses plus grands récits, à l’instar des 12 travaux d’Hercule, de la guerre de Troie, et de Jason et les Argonautes. Ils sont si fermement ancrés dans la culture grecque qu’il est encore possible de visiter aujourd’hui les endroits où ont eu lieu ces exploits il y a près de 3 000 ans. Nous avons sélectionné 8 sites exceptionnels, afin de revivre ces fabuleuses histoires que notre imaginaire continue à avoir envie de croire.

Delphes

taxikatakolo.gr

La ville de Delphes est incontournable à une visite mythologique en Grèce. Accorchée au mont Parnasse, à 180 kilomètres au nord-ouest d’Athènes, elle était considérée dans la mythologie grecque comme le centre du monde. C’est ici qu’Apollon arriva sous la forme d’un dauphin (d’où le nom de « Delphes »), et délivra la région d’un dragon. Il y fonda un sanctuaire dédié à son culte, où l’on venait écouter les prophéties de son Oracle, appelée aussi la Pythie. De nombreux vestiges du passé subsistent, comme le temple d’Apollon (IVe siècle avant J.-C), le théâtre (IVe siècle avant J.-C) et le Stadion (Ve siècle avant J.-C) qui a accueilli les Jeux de Pythie. Depuis les hauteurs de Delphes, vous pourrez profiter d’une belle vue panoramique sur la vallée ainsi que le golfe de Corinthe.

Mycènes

athens-taxitour.gr

Mycènes est l’une des villes les plus importantes de la Grèce antique. Elle aurait été fondée par Persée, fils de Zeus et de Danaé, sur une colline rocheuse dominant la plaine d’Argos, dans le Péloponnèse. Elle a connu son âge d’or entre 1400 et 1200 avant Jésus-Christ, si bien qu’elle a donné son nom à une brillante civilisation, dite mycénienne. Mycènes aurait été le royaume d’Agamemnon, le chef de l’armée grecque qui remporta la guerre de Troie. À son retour, il fut assassiné par sa femme Clytemnestre. Vous pouvez partir sur les traces du roi tragique, en explorant le palais royal, la porte des Lionnes et les tombes en forme de ruche (ou tholoi), dont le « trésor d’Atrée », une sépulture datée de 1250 avant Jésus-Christ.

La grotte d’Alepotrypa

greece-is.com

La grotte d’Alepotrypa est située à Mani, dans le sud de la Grèce. Véritable merveille archéologique, les fouilles ont mis à jour des vestiges datés du néolithique et de l’âge de bronze, dont un ancien village, des armes, des bijoux et des sépultures. Cette immense cavité, dont la chambre principale mesure 60 mètres de haut sur 100 mètres de large, servait à la fois d’abri pour une centaine de troglodytes, mais était également un lieu d’inhumation et de rites païens. Les chercheurs estiment qu’elle a inspiré le mythe du royaume d’Hadès, et que son lac était assimilé au Styx, le fleuve des Enfers.

Thèbes

ancientgreecefacts.com

Thèbes, ou Thiva, fut l’une des cités-États les plus puissantes de l’Antiquité. La légende raconte que Cadmos, un prince phénicien, serait venu en Grèce afin de retrouver sa sœur Europe, enlevée par Zeus. Il alla consulter l’oracle de Delphes, qui lui conseilla plutôt de fonder une ville – la future Thèbes – près de la rivière Asopos, en Béotie. Thèbes est aussi le lieu de naissance des dieux Dionysos et Hercule, et le royaume d’Œdipe, qui la délivra du Sphinx, mais dont l’inceste la conduisit à sa perte. L’une des attractions incontournables de cette cité mythique est le musée archéologique, qui abrite une impressionnante collection d’artefacts datant du paléolithique à la période post-byzantine.

- publicité -

Zante

travel.oramaworld.com

Zante, ou Zakynthos, est une belle en mer Ionienne. Ses paysages sont composées de collines verdoyantes, de champs de vignes et d’oliviers, de criques sauvages, ainsi que de majestueuses falaises creusées de grottes marines. Zante doit son nom au roi Zakynthos, qui l’aurait libérée des serpents. La légende raconte également que la déesse Artémis aimait se promener dans ses bois, et que le dieu Apollon s’asseyait souvent sous les lauriers pour jouer de la lyre. De délicieux moments de farniente vous attendent sur la plage de Navagio, où repose l’épave d’un navire de contrebande, et celle de Laganas, un lieu de ponte privilégié des tortues caouannes.

Le fleuve Achéron

cityzeum.com

Le fleuve Achéron est situé dans la région d’Épire, dans le nord-ouest de la Grèce. Selon la mythologie grecque, ce cours d’eau maudit était considéré comme l’une des branches de la rivière souterraine du Styx, qui sépare le monde terrestre des Enfers. C’est sur ses eaux que le passeur Charon transportait en barque les âmes des défunts vers le royaume des morts. Près de la rivière se trouve un nekromanteion, un ancien temple grec consacré à Hadès et Perséphone où l’on venait consulter les esprits des ancêtres. La région est toutefois loin d’être lugubre, et les rives de l’Achéron constituent même une agréable retraite estivale pour faire du camping. Il est possible de s’y baigner, et de s’adonner à des activités aquatiques palpitantes comme le canoë-kayak et le rafting.

Égine

hellasholiday.com

Égine est une charmante île située à 20 kilomètres d’Athènes, dans le golfe Saronique de la mer Égée. Ses paysages harmonieux révèlent des villages de montagne endormis, des vieux monastères, des églises byzantines ainsi que des temples antiques. Elle est entourée d’une étroite bande sablonneuse, où se profilent les plages de Sarpa et de Moni Island bordant des eaux turquoise. L’île peut aussi se vanter d’un riche passé mythologique, puisqu’elle doit son nom à Égine, la fille du dieu fleuve Asopos et de la naïade Metope. Elle aurait été séduite par Zeus, qui l’aurait emmenée à Œnone, un bout de terre flottant entre l’Argolide et l’Attique. Elle y mit au monde un fils, Éaque, qui renomma l’endroit en l’honneur de sa mère.

Le mont Olympe

discovergreece.com

D’après la mythologie grecque, le mont Olympe est le domaine des dieux. Situé au nord de la Grèce, il est entouré d’une chaîne de montagne portant le même nom. Son sommet, culminant – 2917 mètres d’altitude – ce qui en fait le plus haut du pays – est recouvert d’un épais manteau de neige toute l’année. Il abrite un parc naturel propice à la randonnée, composé de plateaux, de grottes secrètes et de ravines où s’épanouissent une faune et une flore rares. En effet, les paysages sont une succession de pins, de chênes, de sapins et de cyprès, où résident animaux sauvages tels le chevreuil, le lièvre, le loup, la fauvette et l’aigle royal. On comprend mieux pourquoi les dieux ont trouvé refuge dans ce havre de paix pour profiter joyeusement de leur immortalité.