10 endroits incontournables à visiter sur l’île de Madère

Surnommée le Jardin flottant, Madère est une île édénique située au large du Maroc enchanteur.Cette perle déposée sur l’Océan Atlantique abonde en plage sauvages, en forêts tropicales et en montagnes peuplées d’eucalyptus. Ses falaises abruptes découpent des paysages incroyables. Randonnées, excursions culturelles et découverte des saveurs locales en séduiront plus d’un ! L’île portugaise est un ravissement pour les yeux.

Le Jardin tropical

Funchal est la capitale de Madère, et aussi la plus grande ville insulaire. C’est sur les hauteurs, dans le quartier de Monte, que le Jardin tropical est niché. Prendre d’abord le téléphérique, meilleur moyen pour s’y rendre, offre une vue somptueuse sur l’océan. Petit paradis, le Jardin tropical est un concentré des jardins du monde : japonais, français, madérien… Quelques heures dans les allées fleuries et boisées sont une véritable bouffée d’air frais.

Jardin tropical à Funchal
123RF / anitasstudio

Le Jardin botanique

Créé en 1963 par la famille Reid, le Jardin botanique est l’une des visites incontournables de Funchal. 35 000 m² de tapis de fleurs, de sentiers odorants habillent les pentes de Monte, à côté du Jardin tropical. Cactus, magnolias et d’innombrables autres espèces végétales ont été plantées ici. On y explore les différents espaces qui sont également des lieux d’étude botanique.

Jardin botanique à Funchal
123RF / saiko3p

Street art

Madère est une île où l’art occupe une place prépondérante. Le vieux centre de Funchal en est le témoin vivant. Les portes des boutiques et des maisons sont, comme des toiles, recouvertes d’œuvres picturales. Au fil d’une promenade, on aperçoit des personnages, des paysages, des trompe-l’œil…

Les portes colorées de Funchal
Jean DE INES

Santa Moniz

Au nord-ouest de Madère s’étend la charmante station balnéaire de Santa Moniz. Elle est réputée pour ses piscines naturelles. Il s’agit d’eau de mer retenue par des bassins formés entre les rochers. Les eaux sont teintées tantôt d’émeraude, tantôt de turquoise. La baignade y est plus paisible que dans l’océan, souvent houleux, qui jouxte les piscines.

- publicité -
Les piscines naturelles de Santa Moniz
flickr / Juan Ignacio Pascual

Praia da Laje

Non loin de Santa Moniz, Praia de Laje propose une séance de farniente. Peu indiquée dans les guides et peu fréquentée, elle dévoile ses airs idylliques : sa plage de sable noir est baignée par des eaux cristallines. Praia da Laje est appelée « Plage de la Jamaïque » car son bord de mer planté de palmiers font penser à la fameuse île des Caraïbes.

Praia da Laje à Madère
Instagram / @alexa_flt

Les cultures en terrasse

Il n’y a pas qu’en Asie que se pratique la culture en terrasse. En effet, les Madériens travaillent les terres de la côte nord, même les plus improbables. Point de riz à l’horizon. Mais la canne à sucre et les bananiers créent un décor verdoyant magnifique, flirtant avec les habitations et l’Océan Atlantique.

Les cultures en terrasse
tetedelart1855

Santana

Dans les terres, Santana fait partie des escales typiques. Et on comprend pourquoi en rencontrant les maisons traditionnelles. De modestes mais colorés habitats sont disséminés dans le village. Murs en pierre et toits en chaume ont été bâtis au XVIe siècle. Il est possible de rentrer et d’explorer l’intérieur de ces maisons.

Santana, ville madérien
Pixabay / derfla

La côte Est

L’est de l’île est souvent considéré comme étant doté des plus beaux paysages côtiers. La beauté enveloppe Madère, mais il est vrai que les reliefs dentelés de l’est sont particulièrement saisissants. Ils pourraient presque rivaliser avec les falaises les plus impressionnantes au monde. La Pointe de Saint-Laurent en est un bel exemple. Avec ses roches ocre, formant des grottes et des promontoires, elle attire foule d’animaux.

La pointe de Saint-Laurent
flickr / Yannick

Les montagnes de Madère

L’intérieur des terres est dessiné par les montagnes. Selon la région de l’île portugaise, elles sont couvertes d’une végétation plus ou moins dense. Fougères, mousses, eucalyptus, palmiers, etc. poussent aisément. Les montagnes sont parcourues de sentiers de randonnée afin de contempler des panoramas incomparables.

Les montagnes de Madère
flickr / Boris

Les levadas et la Laurisilva

Les levadas sont ces canaux qui permettent d’irriguer les terres. L’eau de pluie du nord-ouest est ensuite conduite vers les terres plus arides du sud-est de l’île. Ils arpentent les montagnes, certains depuis le XVe siècle, et s’enfoncent ensuite dans la Laurisilva. Les origines de cette forêt de lauriers remontent à la Préhistoire. Depuis 1999, elle est sur la liste du Patrimoine mondial de l’UNESCO. Ici, la sérénité est reine. Vous apercevrez certainement de nombreux animaux endémiques.

Les levadas serpentant Madère
flickr / Anthony duvaut