Voici pourquoi le site touristique du « Lagon Bleu » a été fermé

Par Aurélie Teissier

·

· Islande

Lagon Bleu en Islande

Le « Lagon Bleu », l’un des sites les plus prisés d’Islande et reconnu comme l’un des plus dangereux au monde, a récemment fermé ses portes. Cette décision, motivée par un risque imminent d’éruption, marque une mauvaise nouvelle pour les nombreux aventuriers ayant choisi l’Islande pour explorer ce lieu mythique. Cette fermeture soulève des questions quant à l’avenir de ce site emblématique et illustre les défis posés par les forces naturelles imprévisibles.

Lagon Bleu en Islande
Lagon Bleu en Islande

Qu’est-ce qui fait du « Lagon Bleu » un endroit très prisé  ?

Situé près de la centrale géothermique de Svartsengi en Islande, le « Lagon Bleu » représente aujourd’hui l’un des sites les plus visités du pays, grâce à ses eaux réputées pour leurs bienfaits sur la peau.

Ce lac, mesurant 200 mètres de long, n’est cependant pas un phénomène naturel, mais le résultat direct de l’activité humaine. Sa formation remonte à 1976, lorsque la centrale électrique de Svartsengi a commencé à déverser de l’eau chaude dans la région, créant progressivement ce qui est devenu le « Lagon Bleu ».

L’histoire de ce lieu prend une tournure particulière en 1981, lorsque Valur Margeirsson, un Islandais souffrant de psoriasis, se voit accorder l’autorisation de se baigner dans ces eaux, qui ne contenaient aucune substance chimique nocive. À la surprise générale, il constate une nette amélioration de son état. Son expérience positive, largement partagée, a rapidement attiré l’attention sur les propriétés thérapeutiques potentielles du lagon.

En 1987, face à l’intérêt croissant suscité par le « Lagon Bleu », les autorités islandaises décident de développer le site. Elles mettent en place des infrastructures destinées à faciliter l’accès et le confort des personnes souffrant de problèmes de peau, capitalisant sur l’histoire de Margeirsson et les bienfaits perçus des eaux. La culture islandaise, où la baignade occupe une place centrale, contribue également à la popularité croissante du lagon.

VOIR AUSSI  Les 5 destinations idéales pour découvrir la Scandinavie

Au fil du temps, le « Lagon Bleu » se transforme, passant de simple curiosité à une station thermale de renommée mondiale. Des rénovations et améliorations importantes sont effectuées pour accueillir au mieux les visiteurs internationaux. Le site devient un symbole de la rencontre entre l’innovation humaine et les richesses naturelles, offrant une expérience unique de détente et de bien-être dans un cadre à la fois moderne et en harmonie avec la nature islandaise.

Pourquoi le « Lagon Bleu » est fermé actuellement ?

La région volcanique de la péninsule de Reykjanes, où se trouve le célèbre « Lagon Bleu », est récemment devenue le centre d’une activité sismique notable. Cette zone connaît désormais de légers tremblements de terre.

L’Institut Météorologique d’Islande (IMO) a rapporté, selon le média Huffpost, qu’il y a eu plus de 23 000 secousses depuis le 25 octobre, avec plus de 400 tremblements enregistrés en seulement 24 heures. Cette activité sismique est accompagnée d’une accumulation de magma sous la surface, causant un gonflement du sol.

Face à cette augmentation de l’activité volcanique et sismique, le ministère des Affaires étrangères a exprimé ses préoccupations : « L’activité volcanique et sismique sur la péninsule de Reykjanes a augmenté ces derniers jours ». Selon les informations relayées par l’Echotouristique, il y a une crainte que, en cas d’éruption, des lieux comme le Blue Lagoon et le Centre géothermique de Svartsengi soient impactés.

Ces développements ont provoqué une grande inquiétude parmi les visiteurs, les obligeant à quitter la région. En réponse, les autorités ont pris la décision de fermer le site jusqu’au 16 novembre pour assurer la sécurité de tous.

VOIR AUSSI  Les mystères de la terre : 6 lieux qui défient les lois de la physique

Découvrez plus de Islande