Les 21 nouveaux sites classés au patrimoine mondial de l’Unesco

 A l’occasion de sa 41ème session organisée à Cracovie en Pologne, le comité du patrimoine mondial de l’Unesco a validé l’inscription de 21 nouveaux sites sur sa liste, 18 nouveaux sites culturels et 3 sites naturels, ce qui porte la liste à 1073 sites inscrits au patrimoine de l’Humanité répartis dans 167 pays. Découvrez ces nouvelles merveilles, on commence par les sites naturels puis culturels, c’est parti pour la visite !

Parc national de Los Alerces (Argentine)

Le Parc national Los Alerces se trouve dans les Andes, au nord de la Patagonie et a été façonné par les glaciations successives qui ont créé des paysages spectaculaires et des lacs aux eaux claires.  Le bien est vital pour la protection de certaines des dernières parcelles de forêt patagonienne qui abrite de nombreuses espèces de la flore et de la faune endémiques et menacées ou en danger.

Environnement du lac et la forêt Alerce tempérée
Ricardo Villalba

Qinghai Hoh Xil (Chine)

Qinghai Hoh Xil se trouve sur le plus grand et le plus haut plateau du monde au Tibet situé à plus de 4 500 mètres d’altitude. La formation géographique et les conditions climatiques ont engendré une biodiversité unique. Plus d’un tiers des espèces de plantes et tous les mammifères herbivores sont endémiques du plateau. Le bien préserve la totalité de la voie de migration de l’antilope du Tibet, une des espèces de grands mammifères en danger et endémique du plateau.

Mont Bukadaban au crépuscule
Peking University

Paysages de la Dauria (Mongolie/Fédération de Russie)

Partagé entre la Mongolie et la Fédération de Russie, ce site est un exemple exceptionnel de l’écosystème de la steppe daurienne qui s’étend de l’est de la Mongolie à la Sibérie russe et jusque dans le nord-est de la Chine. Le climat cyclique avec des périodes sèches et humides marquées favorise une grande diversité d’espèces et d’écosystèmes importante sur le plan mondial.  C’est également un site important sur la voie de la migration de la gazelle de Daourie.

Autumn migratory aggregations of water birds on the Torey lakes

Vieille ville d’Hébron/Al-Khalil (Palestine)

L’utilisation d’une pierre calcaire locale a marqué la construction de la vieille ville d’Hébron /Al-Khalil au cours de la période mamelouke entre 1250 et 1517. Le centre d’intérêt de la ville était le site de la mosquée Al-Ibrahim/le tombeau des Patriarches dont les édifices se trouvent dans l’enceinte construite au Ier siècle de notre ère pour protéger les tombes du patriarche Abraham/Ibrahim et de sa famille. Ce lieu devint un site de pèlerinage pour les trois religions monothéistes : judaïsme, christianisme et islam.

Vue générale de la vieille ville d'Hébron

Mbanza Kongo, vestiges de la capitale de l’ancien Royaume du Kongo (Angola)

La cité de Mbanza Kongo, située sur un plateau haut de 570 m, était la capitale politique et spirituelle du Royaume du Kongo, un des plus grands Etats constitués d’Afrique australe, actif du XIVe au XIXe siècle. Arrivés au XVe siècle, les Portugais ont ajouté à la ville construite en matériaux locaux des bâtiments en dur, érigés selon les normes européennes.

Mbanza Kongo
INPC / Joost De Raeymaeker

Paysage culturel des ǂKhomani (Afrique du Sud)

Cette grande étendue de dunes de sable, situé à la frontière avec le Botswana et la Namibie, contient des traces d’occupation humaine depuis l’âge de la pierre jusqu’à nos jours et est associée à la culture des ǂKhomani San. Ce peuple, anciennement nomade, élabora des stratégies de subsistance pour faire face aux conditions environnementales extrêmes. Il développa des connaissances spécifiques en ethnobotanique ainsi que des pratiques culturelles et une vision du monde en lien avec les caractéristiques géographiques.

Danse autours du feu. Paysage culturel des ǂKhomani
Francois Odendaal Productions (FOP Films)

Grottes et l’art de la période glaciaire dans le Jura souabe (Allemagne)

Les premiers humains modernes sont arrivés en Europe il y a 43 000 ans, pendant la période glaciaire. L’un de leurs lieux d’établissement fut le Jura souabe, dans le sud de l’Allemagne. Six grottes, fouillées depuis les années 1860, ont révélé des vestiges vieux de 43 000 à 33 000 ans. Des figurines sculptées d’animaux (lions des cavernes, mammouths, chevaux, bovins…), des instruments de musique et des objets de parure y ont notamment été trouvés. D’autres figurines représentent des créatures mi-animales, mi-humaines et une statuette de forme féminine a été retrouvée.

Vue intérieure de la cave de Bockstein
Landesamt für Denkmalpflege (LAD) im Regierungspräsidium Stuttgart

Site archéologique du quai de Valongo (Brésil)

Ce site archéologique est situé au centre de Rio de Janeiro. Il englobe l’intégralité de la place du Jornal do Comércio. Il s’agit de l’ancienne zone portuaire de Rio, où fut construit un quai de pierre à partir de 1811, conçu pour le débarquement des esclaves africains atteignant le continent sud-américain. On estime à 900 000 le nombre d’Africains arrivés aux Amériques par Valongo.

Site archéologique du quai de Valongo - Vue frontale
Milton Guran

Zone des temples de Sambor Prei Kuk, site archéologique de l’ancienne Ishanapura (Cambodge)

Le site archéologique de Sambor Prei Kuk, « le temple dans la forêt luxuriante » en langue khmère, est identifié comme étant Ishanapura, la capitale de l’empire Chenla qui prospéra de la fin du VIe siècle au début du VIIe siècle de notre ère. Leur décoration architecturale en grès est caractéristique du style préangkorien et certains des éléments (linteaux, frontons, colonnades…) devinrent un modèle qui s’est diffusé dans d’autres parties de la région et a posé les fondations du style khmer unique de la période angkorienne.

Sambor Prei Kuk, site archéologique représentant le paysage culturel de l’ancienne Ishanapura - Prasat
So Sokun Theary

Kulangsu : un établissement historique international (Chine)

Avec l’ouverture de Xiamen comme port de commerce en 1843 et la désignation de Kulangsu comme établissement international en 1903, cette île des côtes sud de l’empire chinois est soudain devenue une importante fenêtre d’échanges sino-étrangers. Kulangsu est un exemple exceptionnel de fusion culturelle, né de ces échanges, qui reste lisible dans son tissu urbain. Différents styles architecturaux s’y mêlent, notamment le style traditionnel du sud du Fujian, le style occidental néo-classique ou le style colonial à véranda.

Kulangsu : un établissement historique international
© KULANGSU Administrative Committee

Ouvrages de défense vénitiens : Stato da Terra – Stato da Mar occidental (Croatie, Italie, Monténégro)

Ces 15 éléments d’ouvrage de défense sont situés en Italie, en Croatie et au Monténégro et se répartissent sur plus de 1000 kilomètres entre la région lombarde en Italie et la côte orientale de l’Adriatique. Les fortifications du Stato da Terra, protégeaient la République de Venise au nord-ouest et celles du Stato da Mar, les routes maritimes et les ports de la mer Adriatique vers le Levant.

Mur de défense vénitien entre le 15ème et 17eme siècle
© Municipality of Palmanova

Kujataa au Groenland : agriculture nordique et inuite en bordure de la calotte glaciaire (Danemark)

Kujataa est un paysage agricole subarctique situé dans la région sud du Groenland. Il témoigne des histoires culturelles paléo-esquimaudes -celles des peuples de chasseurs-cueilleurs venus d’Islande à partir du Xe siècle-, et des migrations de fermiers nordiques, de chasseurs inuits et des communautés inuits qui se sont développées à partir de la fin du XVIIIe siècle.

Moutons sur le fjord dans Kujataa
Kenneth Høegh

Asmara : une ville moderniste d’Afrique (Erythrée)

Située à plus de 2000 m au-dessus du niveau de la mer, la capitale de l’Erythrée s’est développée à partir des années 1890 comme un avant-poste militaire pour la puissance coloniale italienne. A partir de 1935, la ville connut un programme de construction de grande échelle appliquant le style rationaliste italien de l’époque aux édifices gouvernementaux, aux bâtiments résidentiels et commerciaux, aux églises, mosquées, synagogues, cinémas, hôtels… Il s’agit d’un témoignage exceptionnel de l’urbanisme au début du XXe siècle et de son application dans un contexte africain.

Batiment d'Asmara au style italien
Asmara Heritage Project

Taputapuātea (France)

Taputapuātea, sur l’île de Raiatea, se trouve au cœur du « Triangle polynésien », une vaste portion de l’océan Pacifique parsemée d’îles, la dernière partie du globe à avoir été peuplée par les sociétés humaines. Au cœur de ce paysage culturel et marin se trouve le marae Taputapuātea, un espace politique, cérémoniel et funéraire. Il se caractérise notamment par une cour pavée et une grande pierre dressée en son centre. Répandus en Polynésie, les marae étaient des points d’intersection entre le monde des vivants et celui des ancêtres. Taputapuātea apporte un témoignage exceptionnel de 1000 ans de civilisation mā’ohi

Taputapuatea: Vue aérienne du complexe du MaraeTaputapuatea
SCP

Ville historique d’Ahmedabad (Inde)

La ville fortifiée d’Ahmedabad fut fondée par le sultan Ahmad Shah au XVe siècle. Elle présente un riche patrimoine architectural de l’époque du sultanat, notamment la citadelle de Badhra, les murs et les portes de la ville fortifiée et de nombreuses mosquées et sépultures ainsi que d’importants temples hindous et jaïns d’époques ultérieures. Le tissu urbain est formé de maisons traditionnelles (pols) densément regroupées le long de rues traditionnelles fermées (puras) par des portes qui se caractérisent notamment par des mangeoires à oiseaux ou des puits publics. La ville a continué de prospérer en tant que capitale de l’Etat du Gujarat pendant six siècles jusqu’à nos jours.

Ville historique d’Ahmedabad - Mosquée de Ahmed Shah
AMC / Danish Kinariwala

Ville historique de Yazd (Iran)

La ville historique de Yazd est située au milieu du plateau central iranien à proximité des routes des épices et de la soie. Elle est un témoignage vivant de l’utilisation des ressources limitées pour assurer la survie dans le désert. L’eau est amenée en ville par un système de qanats -ouvrage destiné à la captation d’une nappe d’eau souterraine. Les édifices sont construits en terre. La cité perdure avec ses quartiers traditionnels le système de qanats, les maisons traditionnelles, les bazars, les hammams, les mosquées, les synagogues.

Vue aérienne, Madraseh-e Zia'ieh & Hoseinieh -e Fahadan
ICHHTO / S.H. Rashedi

Ile sacrée d’Okinoshima et sites associés dans la région de Munakata (Japon)

L’île d’Okinoshima est un exemple exceptionnel de la tradition de vénération d’une île sacrée. Les sites archéologiques qui ont été préservés sont pratiquement intacts et offrent une image chronologique de la manière dont les rituels pratiqués sur l’île ont évolué du IVe au IXe siècle de notre ère. Intégrée dans le grand sanctuaire de Munakata, l’île d’Okinoshima continue d’être considérée comme sacrée

Île sacrée d’Okinoshima
World Heritage Promotion Committee

Mine de plomb, argent et zinc de Tarnowskie Góry et son système de gestion hydraulique souterrain (Pologne)

Situé dans une des principales régions minières d’Europe centrale dans le sud de la Pologne, le site comprend la totalité du réseau minier souterrain avec ses galeries, puits et galeries d’accès ainsi que son système de gestion hydraulique.  Ce système hydraulique a permis de transformer la présence indésirable de l’eau dans les mines en une opportunité d’approvisionner en eau les villes et les industries. Tarnowskie Góry a apporté une contribution importante à la production mondiale de plomb et de zinc.

Route touristique souterraine dans le Black Trout
Tarnowskie Góry Land Lovers’ Association

Le District des Lacs anglais (Royaume-Uni)

Situé dans le nord-ouest de l’Angleterre, le District des Lacs anglais est une région montagneuse dont les vallées ont été modelées à l’ère glaciaire, puis façonnées par une utilisation agro-pastorale des terres qui se caractérise notamment par des champs ceints de murs.  Ce paysage fut très apprécié dès le XVIIIe siècle par les mouvements pittoresques puis romantique, qui le célébrèrent dans des peintures, des dessins et des textes. Il inspira aussi une prise de conscience de l’importance des paysages et suscita les premiers efforts pour les conserver.

Ullswater depuis Gowbarrow
Andrew Locking

Cathédrale et monastère de l’Assomption de l’île-village de Sviajsk (Fédération de Russie)

La cathédrale de l’Assomption se trouve dans l’île-village de Sviajsk et fait partie du monastère du même nom. Située au carrefour des routes de la soie et de la Volga, Sviask fut fondée par Ivan le Terrible en 1551. C’est de cet avant-poste qu’il lança la conquête de Kazan. Le monastère de l’Assomption illustre par sa situation et sa composition architecturale, le programme politique et missionnaire développé par le tsar Ivan IV pour étendre l’Etat de Moscou. Les fresques de la cathédrale comptent les exemples les plus rares de peintures murales orthodoxes orientales.

Catédrale de l'Assomption. Elévation orientale
Regional Foundation of Revival of Historical and Cultural Monuments of Republic of Tatarstan

Aphrodisias (Turquie)

Situé au sud-ouest de la Turquie, dans la vallée supérieure de la rivière Morsynus, ce bien comprend deux éléments : le site archéologique d’Aphrodisias et les carrières de marbre situées au nord-est de la ville. Le temple d’Aphrodite date du IIIe siècle avant notre ère. La cité d’Aphrodisias a été construite au IIe siècle avant notre ère, à la faveur de l’expansion de la culture hellénistique dans le sud-est de l’Anatolie.

Aphrodisias
Aphrodisias Museum

Rédigé par Camille

Camille aime trouver des lieux atypiques ou incroyables qui à eux seuls justifieraient le voyage jusqu'a eux. Pas très baroudeuse dans l'âme mais fermement décidée à visiter les plus beaux lieux de la planète.