12 lieux interdits d’accès : visite des endroits les plus secrets au monde

Le refuge secret du mont Weather aux États-Unis

Si vous avez suivi la série télévisée les 100 ou X-Files, le mont Weather est déjà familier pour vous. Destinée à accueillir les fonctionnaires de haut niveau en cas de désastre c’est bien le refuge secret du gouvernement américain. Sous le mont se trouve le Centre Opérationnel FEMA servant à gouverner le pays en cas de situation critique. Utilisé pendant les attentats du 11 septembre, ce lieu de repli gouvernemental à une heure de route de Washington DC comprend une piste atterrissage, des installations souterraines, des bâtiments de polices et de sapeurs-pompiers, des appartements, des dortoirs, des cafeterias, un système de purification d’eau, une centrale électrique, un lac artificiel, un système de transport et de communication et est régi par des lois particulières. L’accès est totalement interdit, même les alentours du mont sont bien gardés.

Survol du mont Weather
USGS Aerial Images

Le bunker de la réserve mondiale de graines de Spitzberg

Inauguré en 2008 en Norvège, un bunker sert de réserve mondiale de graines et de semences.Pour préserver la diversité et se parer du réchauffement climatique, un immense lieu de stockage a été construit à plus de 120 mètres de profondeur pour abriter les graines du monde entier. Cette chambre forte financée en grande partie par la Norvège et les États-Unis vise à préserver des échantillons de graines pendant une centaine d’années. Composé de trois grandes salles, le bunker situé à 130 mètres au-dessus du niveau de la mer est censé rester au sec même en cas de fonte des glaces. Malheureusement en 2016, les conditions météo et la fonte du pergélisol ont provoqué une fuite d’eau à l’entrée du tunnel de la réserve. L’eau n’a pas atteint le coffre-fort qui conserve précieusement les graines de tous les pays à une température de moins 18 degrés. Ce signal d’alarme a incité le gouvernement norvégien à se pencher sur l’amélioration de cette arche de Noé verte.

Entrée de la réserve mondiale de graines, SvalbardRéserve
Agence Science-Presse

La division 39 en Corée du Nord

Arme secrète de Pyongyang, la division 39 est une organisation opaque qui a pour objectif de faire circuler des devises étrangères dans le régime le plus isolé au monde. Pour être en lien avec l’économie mondiale, la Corée du Nord doit importer des devises et marchandises pour alimenter la caisse noire de Kim Jong-un. La division 39 apriori basée dans les locaux du Parti des travailleurs à Pyongyang, domicilie des sociétés légitimes ou illégales permettant des trafics en tout genre : drogues, médicaments, vente d’or, équipements militaires, contrefaçon de monnaie, hackers. Nécessaire au financement du programme d’armement nucléaire Nord-Coréen, la division 39 crée en 1970 posséderait une vingtaine de comptes bancaires et 120 compagnies sous sa juridiction pour blanchir l’argent.La Corée du Nord nie totalement sa participation dans des activités illégales ce qui reste impossible à démentir ou à prouver.

Division 39 Corée du Nord
GeoEye

Le sanctuaire d ‘Ise au Japon

Situé dans la ville du même nom, le sanctuaire d’Ise est considéré comme le lieu de culte le plus important du pays. Ce sanctuaire composé d’une centaine de bâtiments dont le Naiku exclusivement réservé à la famille impériale est masqué par de grandes barricades en bois. L’accès à l’ensemble des lieux est totalement réglementé et il est interdit de visiter une grande partie du sanctuaire qui abriterait l’un des trois symboles de la légitimité impériale : le miroir divin ancestral. Les visiteurs s’arrêtent sur le seuil, même regarder le sanctuaire serait interdit tellement le lieu est sacré. Seul l’empereur et les prêtres Shinto les plus éminents sont autorisés à accéder à l’intérieur. En gage de pureté, le temple est reconstruit à l’identique tous les 20 ans, la version actuelle est la 61ième et date de 2013, la tradition dure depuis plus de 1200 ans.

Sanctuaire d'Ise, Japon
N yotarou

- publicité -