10 sites envoûtants dans la belle Andalousie

Au sud de l’Espagne, l’Andalousie envoûte par son soleil flamboyant, sa gastronomie savoureuse et ses airs poignants. La région autonome est ponctuée d’incroyables sites naturels et historiques. Sous domination musulmane du VIIIe au XVe siècle, l’Andalousie s’est forgée une identité forte imprégnée des influences arabe. L’architecture de nombreux édifices en est empreinte. Découvrons maintenant les 10 plus beaux endroits de cette région !

L’Alhambra

L’emblème de Grenade est sans conteste l’Alhambra ! Cette forteresse domine la ville du haut de la colline. Elle abrita un donjon, des tours, des bains et des palais royaux d’une splendeur incomparable. La construction (al-Qal’a Al-Hamrā) tire son nom de sa couleur, puisque Alhambra signifie « château rouge ». Ses murs rougeoyants marquent le paysage andalou. Ne loupez pas le spectacle du soleil embrasant l’enceinte lors des dernières heures du jour.

L'Alhambra en Andalousie
Pixabay / WikimediaImages / 5819

Le Generalife

Le Generalife se trouve à l’extérieur de l’Alhambra de Grenade. Ce palais entouré d’un jardin permettait aux princes de se reposer loin de l’agitation. Il offre également une pause fraîcheur lors des fortes chaleurs. Cette oasis, qui a connu une succession de réaménagements, éveille les sens. Ils sont particulièrement sollicités par les parfums émanant des plantes odorantes et par le clapotis de l’eau des bassins. Tout a été pensé pour un moment de délassement absolu.

Generalife en Andalousie
Pixabay / Krakauer1962

L’Alcazar

Escapade à Séville pour l’exploration du Real Alcázar ! Les premières pierres de ce complexe royal ont été posées au IXe siècle. Chaque occupant apporta ses techniques et sa touche artistique. On peut ainsi observer divers styles décoratifs : mauresque, gothique, baroque… Les palais et les jardins, d’une richesse surprenante, sont classés Patrimoine mondial par l’Unesco.

L'Alcazar à Séville en Andalousie
123rf / Konstantin Kalishko

Giralda, le clocher de l’Andalousie

Séville abonde en trésors patrimoniaux ; on compte l’Alcazar, la Place d’Espagne mais aussi la Cathédrale Santa Maria, surmontée de Giralda. Ce clocher s’élance dans le ciel à près de 100 mètres ! L’édifice chrétien a été bâti sur l’ancienne mosquée. On peut remarquer que Giralda a conservé le minaret de cette mosquée, finalisé dans un style Renaissance espagnol. La tour est surmontée d’une statue, le Giraldillo (« petite girouette »).

- publicité -
Giralda à Séville en Andalousie
123rf / citylights

La mosquée de Cordoue

La mosquée est localisée dans le centre-ville de Cordoue. La construction de ce magnifique monument est lancée en 785. Au fil des siècles, la plus belle mosquée d’Andalousie a été modifiée à plusieurs reprises par les occupants musulmans. La décoration intérieure est remarquable avec ses innombrables arcades et colonnes. Après la conquête chrétienne de la région, une cathédrale est érigée au cœur-même de la mosquée ! Les éléments des deux religions s’entrelacent pour un spectacle inégalable.

La mosquée de Cordoue en Andalousie
123rf / akulamatiau

Le Parc national de Doñana

Étonnant site naturel en Andalousie, le parc national de Doñana est une réserve riche en espèces végétales et animales. Ce vaste espace est traversé par des paysages hétéroclites. Marais, dunes, plages et forêts couvrent plus de 500 km². À cheval, à pied ou à vélo, le parc de Doñana offre une multitude de promenades. Les passionnés d’ornithologie tenteront d’observer le lynx ibérique.

Le parc de Donana en Andalousie
123rf / joserpizarro

Alcazaba

Malaga, ville de la Costa del Sol, cache l’une des constructions les plus connues d’Andalousie : l’Alcazaba. D’après les sources, la citadelle aurait été élevée au XIe siècle sur ordre du roi berbère Badis. Au pied de l’Alcazaba, un ancien théâtre romain est encore visible. Les artisans ont utilisé des pierres de cet édifice pour alimenter l’édification de la forteresse. À l’intérieur de l’enceinte, de splendides jardins et demeures sont les témoins de la culture nasride.

L'Alcazaba en Andalousie
123rf / Sergey Dzyuba

Château de la Calahorra

C’est dans la province de Grenade que l’on peut visiter le château de la Calahorra. Sa silhouette se dessine au pied de la Sierra Nevada, la plus célèbre sierra d’Andalousie. Le palais fut bâti entre 1509 et 1512 à partir d’un ancien fort arabe, doté de quatre tours rondes. Des artisans italiens ont façonné le décor intérieur ; le château adopte alors un style Renaissance italienne époustouflant. Patio, colonnes, détails raffinés s’inspirant de la nature ornent le monument.

La Calahorra en Andalousie
123rf / arenaphotouk

El Caminito del Rey

Les visiteurs découvrent la Gorge d’El Chorro dont les parois atteignent les 400 mètres de hauteurs ! La cerise sur le gâteau : longer la gorge en marchant sur El Caminito. Les personnes souffrant de vertige s’abstiendront ! La passerelle restaurée est accrochée à la roche à environ 100 mètres au-dessus du sol. En 1920, El Caminito del Rey n’était pas une attraction touristique mais un passage entre deux centrales hydroélectriques. Les personnes pouvaient alors circuler d’un site à l’autre et déplacer du matériel. Ce n’est que récemment que le chemin a été ouvert au public.

El Caminito del Rey en Andalousie
Pixabay / alfcermed

Ronda et son Pont Neuf

En 1735 fut commencée l’érection d’un premier pont à Ronda, qui s’écroula. Les travaux de l’actuel Pont Neuf durèrent de 1751 à 1793. La construction permet de relier la ciudad, l’ancien centre de Ronda, et el mercadillo qui compose le nouveau cœur de la ville. L’intérieur du pont accueillit une prison ; aujourd’hui, on y visite un musée. Depuis l’extérieur de l’édifice, on peut contempler la Sierra Grazalema et apercevoir le Guadalevin, petite rivière enjambée par le pont.

Le Pont Neuf à Ronda en Andalousie
123rf / grigory_bruev