TOP 15 des bonnes raisons d’aller en Écosse pour vos vacances

L’Écosse est le pays le plus septentrional du Royaume-Uni.  Elle offre une infinité de paysages fascinants avec ses montagnes sauvages, ses landes brumeuses, ses falaises escarpées, ses forteresses hantées, ses lochs, ses champs de batailles épiques et ses îles désertes. C’est une terre nourrie de légendes, de William Wallace à Macbeth, en passant par la tragique Marie Stuart et l’insaisissable Nessie. Elle propose aussi une nourriture atypique et le meilleur du whisky du monde. De plus, son attachement à ses traditions en fait une destination très folkorique, même si elle a su habilement se fondre dans la modernité. Finalement, l’Écosse se vit et se découvre de diverses manières, à travers ces 15 bonnes raisons d’y venir en vacances.

Édimbourg

edimburgo.net

Édimbourg possède deux visages, une vieille ville médiévale et une nouvelle ville plus moderne de style néoclassique, qui finalement lui confèrent un cachet unique. Pour découvrir toutes ses merveilles, partez à l’aventure à travers ses rues cosmopolites qui vous mèneront vers de beaux monuments, des jardins secrets, des magasins branchés et des restaurants traditionnels. Laissez-vous tenter par une croisière sur la rivière Forth, où une flânerie agréable sur le front de mer. Les amateurs de randonnée pourront gagner en altitude sur le volcan éteint Arthur’s Seat ou sur le Castle Rock, un piton basaltique où se dresse le magnifique château d’Édimbourgh. La ville est également un centre culturel et artistique, qui accueille de célèbres événements comme l’Edinburgh Festival Fringe, le plus grand festival des arts au monde.

Le Loch Ness

 

Le Loch Ness est situé à 20 kilomètres au sud-ouest d’Inverness, la plus grande ville des Highlands. Ce lac  (ou « loch » en écossais) est le plus célèbre du pays, et peut-être au monde. En effet, ses eaux sombres et profondes seraient habitées par un monstre ressemblant à un grand reptile marin, avec une petite tête, un long coup, des nageoires et des bosses. La créature, affectueusement surnommée Nessie, a été observée plusieurs fois à travers les siècles. Vous pourrez tenter de l’apercevoir depuis le château d’Urquhart, une bâtisse en ruines du XIIIe siècle nichée sur un promontoire rocheux surplombant le loch, ou la jolie plage des galets du village de Dores.

Le Jacobite Stream Train et le viaduc de Glenfinnan

demotivateur.fr

Si vous êtes familier de l’univers des films Harry Potter, vous reconnaîtrez certainement le Jacobite Steam Train – la réplique du Poudlard Express dans la célèbre saga. Durant l’été, ce vieux train à vapeur relie les villes de Fort William et de Mallaig, traversant les plus somptueux paysages des Highlands composés de lochs, de landes de bruyères, et de collines verdoyantes. Son passage sur le viaduc à 21 arcs de Glenfinnan, suspendu à 30 mètres au-dessus du vide, est sans conteste le clou du voyage.

- publicité -

Les munros

walkhighlands.co.uk

En Écosse, les montagnes s’élevant à plus de 915 mètres d’altitude sont appelées des « munros ». Les Écossais sont passionnés d’escalade (munro bagging) et s’y adonnent généralement le week-end. Il y a dans le pays un total de 282 pics qui convient à des randonnées exceptionnelles au cœur de paysages sauvages. Une fois que vous aurez « couronné » tous ces sommets, vous serez considéré comme un « Munroist ». Il faut toutefois noter qu’il faut en moyenne 8 ans pour réussir un tour complet. Les munros les plus populaires sont le mont Keen (939 mètres), le Ben Vorlich (985 mètres), le Ben Lomond (974 mètres), le Cair Gorm (1 245 mètres) et le plus haut de tous, le Ben Nevis (1 344 mètres).

Stirling

Stirling est une ville pittoresque établie le long de la rivière Forth, à mi-chemin entre Glasgow et Édimbourg. Son emplacement stratégique à l’entrée des Highlands l’a placée au centre des convoitises entre les Écossais et les Anglais au cours des siècles. Cette rivalité historique a donné lieu à des batailles épiques, notamment celle du pont de Stirling en 1297. L’ombre de William Wallace, le héros de l’indépendance écossaise continue toujours de planer sur la cité. Un monument lui est d’ailleurs dédié, le William Wallace Monument, dressé sur la colline d’Abbey Craig. Puis, ne manquez pas de visiter le majestueux château de Stirling du XIIe siècle, perché sur un promontoire volcanique. Il fut la résidence des rois et reines d’Écosse – dont Mary Stuart, et serait hantée par la Dame Verte.

Les sites préhistoriques

Crédit : Grant Hugh Jones.

Habitée depuis la Préhistoire, l’Écosse promet une escapade riche en découvertes archéologiques. Vous trouverez des sites mégalithiques remontant à l’âge de la pierre à Calanais, située sur l’île Lewis dans les Hébrides, dévoilant des pierres debout tournées vers le ciel. Vous pourrez également faire un tour dans la vallée de Kilmartin, qui abrite plus de 150 monuments néolithiques tels des dolmens, des menhirs, des cairns, des cercles de pierre et des tumuli funéraires. Une autre surprise vous attend dans l’archipel des Orcades avec le village de Skara Brae, surnommé « le Pompéi écossais ». Érigé il y a plus de 5 000 ans, il doit sa surprenante conservation à des dunes de sable qui l’a enseveli pendant plusieurs siècle, jusqu’à ce qu’une violente tempête en 1867 le révèle au grand jour.

Le whisky

cgarsltd.co.uk

Le whisky vaut à lui seul une escapade en Écosse. Imité dans de nombreux pays, mais jamais égalé, ce spiritueux fait la fierté du pays. Elle concentre une centaine de distilleries, parfois ouvertes au public, dont quelques-unes des plus prestigieuses sont implantées au cœur de paysages idylliques des Highlands, du Speyside, ainsi que des îles d’Islay et de Jura. Pour un whisky tour, privilégiez de venir au mois de mai à l’occasion du « Mois du whisky », qui débute avec le festival Spirit of Speyside. Organisée chaque année dans la ville rustique de Moray, cette manifestation rassemble plus de 50 distilleries et donne lieu à des séances de dégustation, des concerts de musique celtiques, des ceilidhs (des bals traditionnels) et des dîners sur le thème du whisky.

Le golf

usa.golfbreaks.com

Si les Anglais ont créé le football, les Écossais peuvent se targuer d’avoir inventé le golf.  Elle compte environ 550 parcours, dont beaucoup d’entre eux sont des links. La petite balle blanche aurait roulé pour la première fois en 1552 à St. Andrews, une ville universitaire abritant le Royal and Ancient Golf Club of St. Andrews ou la « maison du golf ». Ce club de golf fondé en 1754 est le plus illustre au monde, et a été jusqu’en 2004 l’organisme réglementaire de ce sport dans le monde entier. La localité compte sept parcours, dont l’Old Course qui accueille chaque année le Brittish Open, l’un des quatre tournois majeurs du Grand Chelem – et le Graal pour tout golfeur.

Le haggis

britannica.com

Certes, le haggis ne semble pas très ragoûtant, mais il vaut bien un détour en Écosse pour les gastronomes qui n’ont pas froid aux yeux. Ce plat traditionnel est composé d’une panse de brebis farcie d’abats de mouton. Il est servi habituellement avec des neeps (navets) et des tatties (pommes de terre). Le haggis se consomme surtout lors du Burns Night, célébrée le 25 janvier de chaque année en l’honneur de Robert Burns. La soirée est émaillée de lectures des œuvres du poète, dont son ode « Address to a haggis », de chants et de ceilidhs.

Finnich Glen

Crédit : Steven McDougall

Finnich Glen est une mystérieuse gorge de 30 mètres de profondeur, située à 25 km de Glasgow, près du Loch Lomond. Selon la légende, elle serait la tanière du Diable, qui y serait venu prêcher à des moines. Finich Glen est d’ailleurs souvent appelée Devils’s Pulpit (la Chaire du Diable), en raison d’un promontoire rocheux rappelant la forme d’une chaire d’église, s’élevant au milieu des gorges. Il y règne une atmosphère fantasmagorique, avec ses falaises de grès rouge tapissées de mousse et de fougères, offrant un mince passage à une rivière pourpre. Le sol, très boueux, semblent happer vers les limbes. On accède à Finnich Glen en empruntant un escalier secret construit il y a 200 ans, appelé Jacob’s Ladder ou l’Escalier du Diable.

Les châteaux de l’Aberdeenshire

travellina.hu

Avec son riche patrimoine, l’Écosse possède tous les atouts pour une escapade culturelle et historique réussie. Dans la région de l’Aberdeenshire, vous découvrirez 19 châteaux figurant parmi les plus romantiques et les mieux préservés du pays. Vous ne serez pas indifférent devant le château de Balmoral, un manoir du XIVe siècle qui sert de résidence d’été à la famille royale britannique, et le château de Crathes, une bâtisse du XVIe siècle nichée au cœur d’un parc magnifique. Ne manquez pas non plus de faire une halte au château de Dunottar, une forteresse du XIVe siècle perchée sur une falaise de 50 mètres de haut et au château de Craigievar, une bâtisse rose pêche remarquable pour ses boiseries et ses meubles anciens . Enfin, n’oubliez pas qu’en bon château écossais, ils ont tous leur fantôme.

Les Highland Games

myhighlands.de

Les jeux des Highlands ont autant leur place dans la culture écossaise que le kilt, le haggis et la cornemuse. Ils auraient été organisés pour la première fois au XIe siècle par Malcolm III, qui voulait éprouver l’agilité de ses guerriers dans la course à pied. À l’exception d’un arrêt entre 1746 et 1820, ils se déroulent chaque année entre les mois de mai et de septembre dans une ambiance populaire et très folklorique dans les Highlands. Les principaux épreuves sont le caber toss, qui consisite à lancer un tronc d’arbre pesant entre 35 et 60 kg, le stone put, un lancer du poids avec une pierre de 25 kg, le tug’o’war ou tir à la corde ainsi que le scottish hammer throw, ou lancer du marteau. Les jeux sont bien sûr émaillés de défilés de cornemuse, de concours de danses traditionnelles, de bières fraîches et même de lancers de haggis.

Des îles belles et mystérieuses

allthatsinteresting.com

L’Écosse compte environ 790 îles, dont seulement 94 d’entre elles sont habitées. Pour vous ressourcer d’emblée, offrez-vous une escapade dans l’archipel des Shetlands. Sur place, rien que le vent et le silence, troublés par les cris des oiseaux marins cachés dans les falaises et d’immenses pâturages peuplées de moutons et de poneys. Les Orcades sont également une destination incontournable pour explorer des sites mégalithiques et observer les macareux, les dauphins, les marsouins et les phoques. Dans les Hébrides, vous pourrez visiter l’île de Skye avec sa sublime plage tapissée de sable corallien blanc et ses « piscines des fées », une série de cascades aux eaux cristallines nichée dans la forêt de Glen Brittle.

Les jacinthes des bois printanières du Perthshire

grahamchalmers.com

Chaque mois de mai, les sous –bois de la région du Perthshire revêtent un joli manteau bleu-violet. Il s’agit en réalité des jacinthes des bois, agitant leurs petites clochettes pour annoncer le retour des beaux jours. Il faut noter que ces fleurs se trouvent presque exclusivement au Royaume-Uni, dont certaines sont des espèces indigènes et donc protégées. Pour admirer ce beau spectacle offert par la nature, vous pourrez vous rendre à Bluebell Wood (Blairgowrie), au Loch of the Lowes (Dunkeld) et à North Wood (Ballathie).

Les Écossais et l’écossais

telegraph.co.uk

Toujours de bonne humeur, les Écossais sont réputés pour leur gentillesse, leur générosité et leur sens de l’hospitalité. Ils sont très attachés à leurs traditions et n’hésitent pas à exprimer pleinement ce qu’ils pensent. L’une de leurs facettes les plus attachantes est leur don pour raconter des anecdotes non sans un zeste d’humour Brittish. Enfin, n’hésitez pas à étoffer votre escapade d’une belle expérience linguistique, car leur anglais est tout simplement surprenant. Non seulement leur accent est unique – avec une tendance à rouler les « r », mais ils utilisent des termes très spécifiques comme « aye » pour « oui, « wee » pour « petit » et « tattie » pour  « pomme de terre ».