Les 13 endroits incontournables à découvrir à Lanzarote

Volcans, coulées de lave, grottes, plages vierges aux eaux cristallines, petites criques… Voici Lanzarote, une des 7 îles de l’archipel des Canaries, classée par l’UNESCO, réserve naturelle de la biosphère. Prêts à découvrir de spectaculaires paysages volcaniques, lunaires, maritimes sur une île qui recense plus de 200 km de littoral varié. Une terre fascinante, riche en contrastes, riche en couleurs qui vous envoûtera certainement !

La Geria

Faites une pause dans la vallée de la Geria pour admirer des vignes en terres volcaniques. Le paysage modelé par les caprices de la nature et l’action de l’homme est de toute beauté et les vins obtenus sont de qualité. Des centaines de murets composés de roches volcaniques, en forme de croissant, appelés zocos, servent de remparts de protection contre les vents, et le sable noir d’origine volcanique assure une bonne humidité des sols. Quand le raisin arrive à maturité la vallée se pare d’une gamme chromatique d’exception !

 Lanzarote, La Geria, vignes
dekanaryas / 123RF

Parc national de Timanfaya

Cette réserve naturelle protégée abrite un grand nombre de volcans. Les nombreuses éruptions volcaniques ont transformé les lieux en un immense champ de lave solidifiée, parsemé de cratères. Les lieux ont quelque chose de lunaire. Un spectacle grandeur nature impressionnant. La palette des couleurs, diverses nuances d’ocre, rouge, noir, orange et l’absence de végétation rendent le site saisissant. Des promenades à dos de chameaux sont organisées.

 Parc national de Timanfaya
anyaivanova / 123RF

Fondation César Manrique

Peintre, architecte, sculpteur, César Manrique est un artiste protéiforme. Fervent défenseur de son île, son ambition majeure fut de transformer Lanzarote, de la parer de ses propres œuvres et de défendre ardemment son identité culturelle, mais également naturelle afin de ne pas la livrer au tourisme de masse et à ses effets dévastateurs. Sa fondation est implantée dans sa spectaculaire demeure. Le credo de l’artiste : le dialogue entre la nature et l’art, entre la nature et l’architecture. Pari réussi !

Taro de TAHICHE, Fondation C Manrique
meinzahn / 123RF

Cueva de los Verdes

Au nord de l’île, dans la localité de Haria, se trouvent de monumentales cavités souterraines fruits de l’activité du volcan de la Corona. Ce vaste tunnel volcanique mesurant plus de 6 km de long, un des plus longs de la planète a parfois été dénommé « le tunnel de l’Atlantide ». 2 sites distincts sont accessibles parmi lesquels, en aval, Cueva de los Verdes, la grotte des verts. Un jeu de lumières, savamment orchestré, théâtralise magistralement les lieux. Cette visite dans les entrailles de la Terre aurait certainement plu à Jules Verne.

Grottes de Los verdes
perszing1982 / 123RF

Jameos del Agua

Second site grandiose à visiter : Jameos del Agua, autre entité du tunnel volcanique évoqué ci-dessus. César Manrique a aménagé ces cavernes (Jameos) à sa manière en créant des jardins dignes de contes de fées, une piscine tropicale et une salle de concert de 600 places. Quand les rayons du soleil traversent les échancrures du plafond de la grotte et viennent se refléter sur le lac d’eau salée, le spectacle est tout simplement extraordinaire. Supplice suprême : la baignade est interdite !

grotte Jameos del Agua
meinzahn / 123RF
Jameos del Agua, Lanzarote, piscine extérieure
gekaskr / 123RF

Île de la Graciosa

Petite île volcanique et plate, de sable blanc, environnée d’une eau à la clarté intense, la Graciosa est un petit paradis méconnu, idéal pour les amateurs de calme, de silence et de beauté brute. Ici pas de routes goudronnées mais des pistes… Vous avez le sentiment d’être au bout du monde. L’accès se fait par bateau et la traversée dure une heure. Enfourchez ensuite une bicyclette et partez à la découverte des recoins cachés de cette île si gracieuse.

Île de La Graciosa
underworld / 123RF

Plage de Papagayo

Réputée pour sa beauté, cette plage idyllique, en forme de conque, aux rochers couleur ocre, protégée des alizés est située dans le parc naturel de Los Ajaches (attention au droit d’entrée pour le parc, environ 3 €). Selon la météo, la couleur de l’eau est changeante, variant du turquoise à l’émeraude. Pour profiter pleinement de la majesté des lieux, soyez matinaux.

Plage de Papagayo, Lanzarote
stolenpencil / 123RF

Mirador del Rio

Créé en 1974 par l’artiste du pays César Manrique, dans l’extrême nord de l’île, ce mirador de verre et de roche est posé sur le flanc d’un volcan. Il culmine à 475 m d’altitude au sommet du Risco de Famara, immense falaise qui surplombe la plage de Famara. Vous jouissez d’une vue impressionnante sur l’océan Atlantique et sur l’île Graciosa. Aussi n’hésitez pas à vous attabler et à siroter une boisson, car de tels endroits sont grandioses et rares.

Lanzarote Mirador del Rio
henryoudeegberink / 123RF
Mirador-del-rio02
spain lanzarote

Jardin de cactus

Situé au cœur d’une ancienne carrière d’extraction de cendres volcaniques, ce jardin qui ne manque pas de piquant est la dernière œuvre de… César Manrique. Sous l’ombre tutélaire d’un ancien moulin restauré, ce jardin-musée présente une colossale collection de cactus : 10 000 plantes, 1 450 variétés qui colorent de diverses nuances de vert, le sol noir. Une visite épique ?

Jardin de cactus
fominayaphoto / 123RF

El Golfo

Ce charmant petit village de pêcheurs, situé sur la côte ouest de l’île avec des maisonnettes à l’architecture traditionnelle, des ruelles étroites, et des barques de pêcheurs affalées sur du sable noir fleure bon l’authenticité. Ceint par des coulées de lave et des éboulis, des champs de cendres volcaniques, ce paysage désertique se laisse découvrir aisément grâce aux nombreux chemins de randonnée.

El Golfo, Lanzarote
ninefoto / 123RF

Charco de los Clicos

À une coulée volcanique du village d’El Golfo se trouve un spectacle naturel de toute beauté : un ½ cratère circulaire (le versant côté mer ayant disparu) rempli d’une eau verte incroyable due à la prolifération d’algues, un sable d’un noir d’encre, une mer d’un bleu turquoise, des rochers noirs et ocre, un ciel d’un bleu immuable. Cette « flaque » appelée également « lagune verte » ou « le lac » est victime de sa beauté, alors soyez matinaux où au contraire attendez le coucher du soleil afin d’éviter les moments d’affluence.

El golfo, lagon vert volcan
perszing1982 / 123RF

Teguise

Ancienne ville royale et capitale de l’île, cette petite ville élégante et haute en couleur, semble faire fi des outrages du temps qui a suspendu son envol. Ruelles étroites et empierrées pour certaines avec des pavés de lave, maisons cossues traditionnelles, sans omettre des bâtiments prestigieux : Notre-Dame-de-Guadalupe au clocher octogonal surmonté d’un dôme éclatant de blancheur, des couvents, des demeures seigneuriales dont le palais de Spinola…

Teguise, Notre Dame de Guadalupe
rh2010 / 123RF
Teguise, Lanzarote
rh2010 / 123RF

Château Santa Barbara

Édifié au XVIe siècle, le château Sainte-Barbe est la plus ancienne fortification de l’île et avait vocation à défendre l’ancienne capitale, Teguise, contre les pirates et les pillards. Situé au sommet d’un cône volcanique, à 452 m d’altitude, la vue panoramique sur le nord de l’île est exceptionnelle. Depuis quelques années, le musée de la piraterie a pris place dans les lieux. À l’abordage, moussaillon !

lanzarote Teguise château
lkpro / 123RF