Calle de la Ronda
Diego Delso

10 bonnes raisons de visiter Quito, la capitale équatorienne

La capitale équatorienne est une merveille de patrimoine culturel. Nichée à une altitude moyenne de 2850 mètres, Quito fera chavirer les amoureux d’histoire latino-américaine. Fortement marquée par les passages des colons européens, elle présente un style monumental, de par la présence d’églises imposantes et très nombreuses. Pas moins de 23 églises sont abrités par son centre historique, déclaré Patrimoine de l’humanité par l’Unesco. Un voyage inoubliable pour les amoureux d’Amérique latine !

La Mitad del mundo

Commençons notre visite hors de ce fameux centre historique, à la Mitad del mundo (moitié du monde, littéralement). Les innombrables touristes qui se rendent en Equateur ne sont pas sans savoir que le pays est traversé par la ligne qui porte le même nom. Mais combien sont conscients que ce nom a été trouvé suite à l’expédition menée par un Français, Charles Marie de la Condamine, en 1735 ? La visite du monument La Mitad del mundo est une expérience unique, où vous vous trouverez pour la première fois de votre vie en latitude zéro.

Flickr / Jean-François Renaud
Flickr / Jean-François Renaud
Flickr/ Médéric
Flickr/ Médéric

La capilla del hombre

La capilla del hombre, ou « chapelle de l’homme » est un musée d’art équatorien et, plus généralement, un haut lieu de la culture latino-américaine, ouvert à l’initiative du peintre équatorien Oswaldo Guayasamín. Inauguré fin 2002, ce musée fait la fierté des habitants de Quito et de tout l’Equateur.

Tumblr
Tumblr

Le centre historique

Déclaré Patrimoine de l’humanité par l’Unesco en… 1978 ! Ce fut donc la première ville à être honorée de la sorte. Sa visite est un incontournable des voyages en Equateur et peut vous prendre plus d’un jour, si vous souhaitez en découvrir tous les secrets. A faire de jour comme de nuit.

Flickr - Adam Reeder -
Flickr – Adam Reeder –
Flickr / Babak Fakhamzadeh
Flickr / Babak Fakhamzadeh

Iglesia San Francisco de Quito

L’une des raisons principales pour lesquelles la ville est patrimoine mondial de l’Unesco, c’est pour la quantité d’églises qu’elle abrite, toutes plus somptueuses les unes que les autres. La plus célèbre d’entre elles, sans doute, est celle de San Francisco. La grande place située devant l’église sert de point de rencontre aux autochtones et constitue donc l’un des points névralgiques de la ville.

Wikipedia Commons
Wikipedia Commons

Basílica del Voto Nacional

Cette Basilique est visible depuis tous les miradors de la ville. Elle permet de situer le centre historique de Quito d’où que ce soit. Les observateurs la désignent comme le bâtiment religieux de style néo-gothique le plus grand des Amériques ! Les deux tours que l’on voit à l’image mesurent pas moins de 115 mètres de hauteur. Impressionnant !

Instagram / stephydollx0
Instagram / stephydollx0

Le Panecillo

Vous connaissez déjà le Corcovado de Rio de Janeiro? Ne perdez plus de temps pour aller découvrir le Panecillo de Quito. A l’issue d’une longue marche vous atteindrez le sommet de cette colline qui surplombe le centre historique, à 3000 mètres d’altitude. La sculpture géante qui salue les habitants et leur assure protection est la Vierge de Quito.

Flickr / Visita Quito
Flickr / Visita Quito
Flickr / Jim Rhodes
Flickr / Jim Rhodes

Le téléphérique

On l’a dit, la capitale équatorienne est entourée de montagnes, de volcans et de collines verdoyantes. C’est ce qui fait son charme et son authenticité. N’attendez plus pour grimper à bord du téléphérique qui vous mènera tout en haut, près des cieux. Une fois arrivés, vous pourrez apprécier l’étendue de la capitale équatorienne et respirer un air on ne peut plus frais !

Instagram / Pezagram
Instagram / Pezagram

Une balade autour du Cotopaxi

Le Cotopaxi est l’un des volcans sacrés des habitants de Quito, qui l’observent avec crainte ou respect depuis la vallée. Situé au sud de la ville, il est actuellement en activité…

Flickr / Stephan Harmes
Flickr / Stephan Harmes

Le parc El Egido

Loin d’être le plus beau parc au monde… il vous donnera l’occasion de palper une ambiance bien locale. Une fois que vous vous serez baladés dans le dédale du marché dit « artisanal », dont tous les produits ne sont pas certifiés artisanaux, vous vous perdrez dans le parc. L’occasion de suivre un match endiablé d’ecuavoley, la version locale du volley ou vous jetterez un oeil aux parties de cartes faites en loucedé, faites à l’abri des regards indiscrets…

Wikipedia Commons
Wikipedia Commons

La nourriture locale

Comme dans chaque pays, les voyageurs curieux et gourmands que vous êtes chercheront à goûter les saveurs locales. L’Equateur n’est pas en reste. Comme dans l’ensemble des pays sud-américains, les locaux établiront (à juste titre) la distinction entre l’alimentation de la sierra (montagne, intérieur du pays) et de la costa (côte, littoral). Il ne vous restera plus qu’à faire votre chois entre le cochon grillé, exposé à la vue de tous (première photo) et le succulent ceviche (2e photo) composé de crevettes marinées dans le citrons avec de la coriandre et des oignons rouge. Provecho !

Flickr / Maurizio Costanzo
Flickr / Maurizio Costanzo
Flickr / stephen velasco
Flickr / stephen velasco
Pénitencier

Les 17 lieux hantés les plus terrifiants du monde

Flickr / Malingering

Les 10 quartiers de Buenos Aires à visiter lors de votre séjour en Argentine