L’Islande, royaume des volcans, face à la pression du tourisme de masse

Par Aurélie Teissier

·

· Idée de voyage

tourisme de masse en islande

Récemment, l’Islande a été le théâtre d’une scène dramatique en raison d’une éruption volcanique qui a posé une menace sérieuse pour ses résidents. Malgré cela, l’attrait de ses paysages volcaniques ne cesse d’attirer les touristes en grand nombre. Cette affluence croissante exerce une pression considérable sur les écosystèmes fragiles de l’île. En réponse, le pays a pris des initiatives pour limiter le tourisme de masse afin de protéger ses trésors naturels uniques.

tourisme de masse en islande
Tourisme de masse en Islande

Islande : Le risque d’éruption diminue

Au début du mois de novembre, une alerte d’urgence a été déclenchée dans l’île de Reykjanes suite à une menace d’éruption volcanique. Une large fissure de 15 km s’est ouverte et de nombreuses secousses sismiques ont été enregistrées, créant une situation critique qui a forcé l’évacuation des résidents.

Plusieurs attractions touristiques, y compris le célèbre « Lagon Bleu », ont été fermées par précaution. Cependant, la situation semble maintenant se stabiliser. Selon Le Figaro, des secousses de faible magnitude continuent d’être détectées. De plus, le magma, qui se dirigeait vers la surface, s’est solidifié, apportant un certain soulagement.

Néanmoins, la probabilité d’une petite éruption reste envisageable. « La situation actuelle est compliquée, l’activité a en effet considérablement diminué, mais nous ne pouvons pas exclure la possibilité d’une petite éruption dans les jours à venir. Le risque d’une éruption importante est en revanche très faible à l’heure actuelle », déclare un professeur de l’Université d’Islande.

VOIR AUSSI  Où passer le Nouvel An 2024 ?

Cette situation n’empêche pas les touristes de visiter en masse pour admirer les paysages volcaniques. Toutefois, cet afflux touristique semble avoir des répercussions négatives sur les écosystèmes locaux et perturber la tranquillité des Islandais.

Islande : La terre de feu et de glace face au surtourisme

Depuis dix ans, l’Islande connaît une forte augmentation du tourisme. Des visiteurs du monde entier sont attirés par ses phénomènes géothermiques uniques. Cependant, cette affluence pose des défis environnementaux significatifs, menaçant la préservation des paysages naturels de l’île.

Face à ces préoccupations, le gouvernement islandais a pris des mesures pour réguler le nombre de touristes. Bien que le tourisme représente environ 6 % du PIB islandais et soit crucial pour l’économie, la préservation de l’environnement est devenue une priorité absolue. Ces actions visent à équilibrer la croissance économique avec la protection des écosystèmes vulnérables.

Vers une hausse des taxes touristiques en Islande

« Ce qu’on voudrait, c’est limiter le nombre de touristes qui viennent chaque année, car la nature a ses limites, et ne peut pas tout supporter », a affirmé le président des Jeunes Écologistes d’Islande à TF1.

Ainsi, les touristes internationaux devront s’acquitter de frais supplémentaires sur les vols, les séjours hôteliers et les sites d’intérêt. Ces augmentations seront effectives dès le début de l’année prochaine. Selon la Première ministre islandaise, cette mesure générera au moins 7 millions d’euros annuellement. Les fonds collectés serviront à soutenir des projets écoresponsables.

Découvrez plus de Idée de voyage