Les 10 Cités Abandonnées d’Asie à Découvrir Avant Qu’il Ne Soit Trop Tard

Englouties, oubliées, détruites, abandonnées, les cités perdues fascinent et réveillent l’imaginaire. Que ce soit le fruit de l’homme, de la nature ou du temps, le déclin de ces constructions interroge sur l’histoire de notre civilisation. Certains mystères demeurent encore et chaque découverte remet en question l’origine de nos sociétés. Sous l’eau, en montagne, en pleine nature, partons à la découverte des plus grandes cités perdues d’Asie.

Les temples d’Angkor, Cambodge

Site classé au patrimoine de L’UNESCO et capitale de l’empire Khmer, les temples d’Angkor s’étendent sur 400km2. Pour visiter les centaines de temples il faut donc s’organiser. Dès l’entrée du site, des tuck tuck ou des vélos peuvent être loués pour circuler plus facilement d’un temple à l’autre. Angkor Wat, le temple le plus connu et 8ième merveille du monde est l’un des plus vastes et des mieux préservés. Ensuite vous avez l’embarras du choix parmi la centaine de temples.Ta Prohm, le temple de Lara Croft recouvert de lianes. Le Bayon orné de toutes ses sculptures de visages, ou Preah Khan et ses racines gigantesques. Une journée n’est vraiment pas suffisante.

Temple d'Angkor Wat
123rf/lakhesis

L’île cuirassée d’Hashima, Japon

Cette île fantôme, abandonnée dans les années 60 fut un temps l’endroit le plus densément peuplé au monde. Consacrée à la récolte du charbon sous-marin elle était habitée par les ouvriers. À la fermeture de la mine elle fut désertée. L’île d’Hashima sert désormais de décors de cinéma comme pour le film Skyfall où l’île sert de repère secret à James Bond. La visite de l’île en béton se fait au départ de Nagasaki.

L'île cuirassée d'Hashima, Japon
Wikimedia / kntrty

La cité de Persépolis, Iran

Capitale de l’empire Perse, Persépolis est reconnu par l’UNESCO comme l’un des plus grands vestiges archéologiques au monde. La visite par la porte de toutes les nations, les tombeaux, la nécropole, les palais, la salle des 100 colonnes et l’allée des processions permet de faire le tour de la majeure partie du site. Les bas-reliefs sculptés sur les escaliers sont parfaitement conservés et témoignent de la vie en Perse Antique. Détruit en une nuit seulement, la construction du lieu a duré deux siècles, il est donc difficile de voir l’intégralité du site et des gravures en l’espace d’une seule journée.

La cité de Persépolis, Iran
123rf / Paweł Opaska

Les maisons ovnis de Sanzhi, Taiwan

Fin des années 1970, deux entrepreneurs amateurs de design futuriste décident de bâtir un lieu de villégiature luxueux à 15 kilomètres de Tapei. Une quinzaine de grappes de constructions de maisons ovnis colorés sortent de terre. Construites en polyester et fibre de verre les bâtiments sont rapidement inadaptés au climat hivernal et à l’instabilité sismique. Ces maisons du futur laissées à l’abandon deviennent une attraction touristique dans les années 2000 puis sont désormais majoritairement détruites mais toutes les superstitions qui ont accompagné le projet restent bien palpables.Lieu hanté pour certain, Sanzhi se transforme doucement, son avenir sera-t-il moins maudit ?

- publicité -
Les maisons ovnis de Sanzhi, Taiwan
Pinterest

La cité engloutie de Shi Cheng, Chine

Cette Atlantide chinoise est un lieu de plongée submergé entre 26 et 40 mètres de profondeur où les vestiges sont intacts. Shi Cheng, la citée des lions, a été englouti par les eaux en 1959 suite à la création d’un barrage sur la rivière Xin’an. La citée fait la taille de 62 stades de football ce qui laisse de la place pour tous les plongeurs ! Le gouvernement Chinois évoque l’idée de ressortir la cité de l’eau, plongez-y avant qu’il ne soit trop tard !

La cité engloutie de Shi Cheng, Chine
BBC

Les dix mille palais de Chettinad, Inde

En Inde, il existe bel et bien un endroit déserté des touristes. Au sud-est du pays, 73 villages de la région de Chetinad abritent l’héritage des marchands ayant fait fortune aux XIXe et XXe siècle. Ces palais désormais à l’abandon pour la plupart, mêlent architecture art déco aux influences d’Orient et d’Occident. Carreaux de faïences, vaisselle luxueuse, sculptures gigantesques, les demeures semblent figées dans le temps, abandonnées par leurs propriétaires.Un air de ville fantôme qui change de l’ambiance surpeuplée du reste du pays. Si vous tombez sous le charme, plusieurs palais sont à vendre, alors pourquoi pas une résidence secondaire palatiale en Inde ?

123rf / Claudine Van Massenhove

Les ruines d’Ayutthaya, Thaïlande

Ancienne capitale du pays, Ayutthaya a été détruite par les Birmans en 1767. De cette attaque il reste les statues de Bouddha décapitées, les murs d’enceintes et les ruines de nombreux temples. Patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1991, le vélo est idéal pour se promener parmi les 400 temples. Le Wat Mahatthat, est l’un des plus connus où se trouve la tête d’une statue de Bouddha enracinée dans un vieux figuier. Le Wat Phra Sampeth est idéal au coucher du soleil, le Wat Lokayasutharam abrite un Bouddha géant de 37 mètres. Un tour en bateau permet de combiner la visite de plusieurs temples en descendant la rivière.

Ayutthaya, Thaïlande
123rf / Sira Jantararungsan

La plaine aux 2000 pagodes de Bagan, Birmanie

Les pagodes, édifices de culte bouddhiste s’étalent à perte de vue à Bagan. Sur plus de 40 km2 les temples de différentes tailles se succèdent sans se ressembler. L’idéal est de se lever (très) tôt pour admirer le lever du soleil qui éclaire une à une les pagodes. De nombreux parcours en montgolfière permettent également de survoler le site. Sur place, la visite peut se faire en tuck tuck ou à vélo, le site est tellement vaste que le vélo reste le moyen idéal pour se promener en ayant l’impression d’être seul au monde. En janvier se tient le festival de la pagode Ananada. Pendant un mois règne une ambiance de foire, rythmée de chants, de danses et de processions.

Bagan, Birmanie
123rf / Sean Pavone

Le controversé site de Gunung Padang, Indonésie

Sur l’île de Java, les mégalithes de Gunung Padang agitent toute la communauté d’archéologues. La construction du site semblable aux techniques employées au Macchu Picchu ne ressemble pourtant à rien de similaire au monde. Âgée de plus de 10 000 ans, cette datation si elle est exacte ferait du site la construction la plus ancienne au monde. Une remise en question totale sur les origines de la civilisation. La succession de terrasses bordées de murs est accessible par de nombreux escaliers permet de s’offrir un point de vue culminant sur toute la vallée. Les fouilles continuent pour résoudre le mystère du site.

Gunung Padang, Indonésie
123rf / Dani Daniar

La pyramide engloutie de Yonaguni-Jima,Japon

Inconnue jusqu’en 1985, la pyramide immergée à 30 mètres de profondeur aurait sombré dans les abysses suite à un tremblement de terre. Découverte par hasard par un tour opérateur, la pyramide intrigue les scientifiques. La structure est-elle le fruit du travail de l’homme ou de l’érosion ? Les hiéroglyphes et les sculptures laissent à penser que c’est la main de l’homme qui a modelé la pyramide mais les datations au carbone 14 ne sont pas cohérentes avec les outils et techniques utilisés à l’époque. Civilisation engloutie ? Formation naturelle ? Pour vous faire un avis, jetez-vous à l’eau, de nombreux circuits de plongée permettent de découvrir le site.

Pyramide engloutie de Yonaguni-Jima, Japon
amazingancient