22 îles désertes sublimes pour se couper totalement du monde

Flatey (Islande)

funiceland.is

La baie de Breiðafjörður est le deuxième plus grand fjord d’Islande. Elle abrite environ 2 800 îles inhabitées, à l’exception de Flatey. On y découvre un hameau pittoresque composé de maisons colorés, de deux petits ports, d’une bibliothèque inaugurée en 1864, et d’une église où l’on peut découvrir une fresque représentant Jésus-Christ en Viking, vêtu d’un pull typiquement islandais. Flatey regorge d’une variété étonnante d’oiseaux marins comme la mouette tridactyle, la sterne arctique, le pygargue à queue blanche et le guillemot à miroir, nichés dans les escarpements rocheux. Environ six personnes vivent sur l’île toute l’année, sauf en été où la population augmente avec les visiteurs. Durant cette période, Flatey est desservie deux fois par jour par un ferry depuis Stykkishólmur et Brjánslækur.

L’île de Pâques (Chili)

Anne DIRKSE/adirkse.tumblr.com

L’île de Pâques, ou Rapa Nui, est située dans un coin perdu de l’océan Pacifique, à environ 3 747 kilomètres du Chili. Elle est célèbre pour ses gigantesques 887 statues colossales, appelées aussi « moaïs ». Elles mesurent entre 2,5 et 9 mètres de haut, et peuvent peser jusqu’à 80 tonnes. Un halo de mystère les entoure, car on n’arrive toujours pas à déterminer comment elles ont pu être acheminées depuis le volcan Rano Raraku où elles ont été taillées, vers toute l’île – il fallait compter au moins 25 kilomètres. Certaines figures inachevées ont été d’ailleurs retrouvées dans la carrière, comme si elles avaient été abandonnées dans la précipitation. L’île de Pâques est aussi remarquable pour ses plages de sable rose ombragées par les cocotiers, ses grottes secrètes, et un joli lac de cratère. On estime qu’il y avait peut-être 20 000 autochtones, qui ont finalement été décimés par les guerres, les épidémies et la déforestation. Il y a aujourd’hui 23 habitants au kilomètre carré, et une seule compagnie aérienne dessert l’île.

Manana Island (Hawaï – États-Unis)

alohavalley.com

Manana Island est située au large d’Oahu, l’une des îles de l’archipel d’Hawaï. L’îlot, qui est en réalité un cône de tuf avec deux cratères, est parfois appelé Rabbit Island. D’abord, car sa forme rappelle une tête de lapin, et de plus, il a été habité par des lapins qui y ont été introduits en masse vers la fin du XIXe siècle. Bien des années plus tard, ces animaux ont tous été éradiqués, car ils détruisaient l’écosystème naturel de l’île, dont les zones de reproduction des oiseaux marins. Manana Island est aujourd’hui un sanctuaire pour les phoques moines, ainsi que 120 000 espèces différentes d’oiseaux marins dont des sternes à dos gris, des puffins de Newell, et des noddis bruns. Pour y venir, une autorisation officielle émanant des autorités hawaïennes est nécessaire.

Tofua (Tonga)

lagazettedelhelvete.ch

Située dans l’archipel des Tonga, dans le Pacifique Sud, l’île de Tofua est en réalité une caldeira d’environ 64 km². Le volcan est d’ailleurs toujours en activité, émettant régulièrement des fumées sulfureuses. Très variés, ses paysages sont constitués d’une exubérante végétation exotique, de déserts lunaires, de toundras et de plages de sable noir entourés de hautes falaises abruptes. Pour la petite histoire, c’est à Tofua que les révoltés du Bounty, conduits par le capitaine Bligh, se réfugièrent en 1776. La grotte où ils vécurent est encore visible aujourd’hui.

Niue

thecoconet.tv

L’île de Niue est située à 2 400 kilomètres de la Nouvelle-Zélande, avec qui elle est en « libre association ». Sa population polynésienne est composée de 1 612 habitants. C’est une nation indépendante, avec son propre drapeau et sa propre monnaie frappée des personnages de Pokémon, de Star Wars ou de Walt Disney – qui font le bonheur des collectionneurs. Depuis 2003, Niue est la seule région au monde où le Wi-Fi est libre et gratuit. Si vous êtes intéressé à vous offrir une nouvelle vie dans ce petit paradis, ou ajouter une ligne originale à votre CV, sachez que le gouvernement recrute ! De plus, les ressortissants français n’ont pas besoin de visa pour s’y rendre.

Socotra (Yémen)

nationalgeographic.com

Socotra est un archipel formé par quatre îles, situé à 380 kilomètres au large du Yémen, dans l’océan Indien. On l’appelle souvent « l’île extraterrestre » ou le « monde perdu », avec ses paysages étranges composés de hautes dunes, de grottes karstiques et de montagnes abruptes. Socotra abrite environ 800 espèces animales et végétales endémiques, ce qui en fait la seconde réserve mondiale de la biosphère juste après les Galápagos. Certaines plantes s’y développeraient même depuis 20 millions d’années. Parmi les plus végétaux les plus étranges de l’archipel, on retrouve l’arbre concombre, l’euphorbe arborescente, l’arbre à encens, le rosier du désert et le dragonnier, qui est en également l’emblème. Le dragonnier est un curieux arbre en forme de champignon, avec des racines tournées vers le ciel – comme s’il poussait à l’envers. Il secrète une résine rouge, appelé « sang-dragon », qui aurait des vertus curatives. Une légende raconte que les dragonniers seraient nés du sang d’un dragon qui aurait été battu par un éléphant. Socotra a pendant été longtemps totalement coupé du monde, en raison de son accès difficile par la mer. Il a été finalement doté d’un aéroport en 1999. Environ 40 000 personnes y vivent, majoritairement des bergers et des pêcheurs.