Amsterdam dévoile son plan contre le tourisme de masse !

Quartier rouge Amsterdam (Red Light District)

Alors que certains pays redoublent d’efforts pour stimuler leur industrie touristique, d’autres prennent des mesures pour en modérer l’ampleur. C’est le cas d’Amsterdam, où le tourisme de masse a engendré son lot de problèmes. Confrontée à des débordements répétés dus à une affluence croissante de visiteurs étrangers, la ville a pris la décision radicale de relocaliser son emblématique quartier rouge.

Afin de réguler et mieux contrôler l’activité touristique, les établissements de ce quartier seront en effet transférés vers un nouveau centre érotique spécialement conçu. L’emplacement de ce centre, longtemps sujet à spéculation, vient d’être officiellement révélé.

Le quartier rouge à Wallen, Amsterdam
Le quartier rouge à Wallen, Amsterdam

Nouveau centre érotique d’Amsterdam : Une décision qui déplait

Le Quartier rouge d’Amsterdam, célèbre pour ses vitrines éclairées de néons où s’exposent les prostituées, est un pôle d’attraction majeur aux Pays-Bas. Ce quartier, connu également pour ses bars dynamiques et ses coffee-shops, attire de nombreux visiteurs. Cependant, le comportement incivique de certains touristes a engendré des problèmes de sécurité pour les riverains.

Pour pallier ces désagréments, les autorités ont instauré des mesures restrictives, telles que l’interdiction de consommer du cannabis et la limitation de la vente d’alcool. Malgré ces efforts, les débordements persistent, poussant les autorités à envisager le déplacement des travailleurs du sexe vers un « centre érotique » hors du Quartier rouge. Cette proposition a immédiatement soulevé une vague de contestations.

Selon les informations relayées par La Presse, les travailleurs du quartier rouge s’insurgent contre cette décision, arguant que les nuisances ne sont pas de leur fait. Ils s’opposent à l’idée d’être sanctionnés pour des problèmes qu’ils n’ont pas causés.

VOIR AUSSI  Paris : Voici les meilleurs bars ou regarder un match de foot

Par ailleurs, les résidents des trois sites envisagés pour le nouveau centre expriment leur réticence à l’idée d’accueillir une telle structure à proximité de leurs domiciles. L’Agence européenne des médicaments (EMA), située non loin de deux des sites proposés, a également manifesté son opposition à ce projet controversé.

L’emplacement du centre érotique enfin dévoilé

Le projet de construction d’un nouveau centre érotique, destiné à remplacer le célèbre Red Light District d’Amsterdam, prend forme dans l’optique de réduire les nuisances et la criminalité associées aux flux de visiteurs dans la zone. Selon les informations rapportées par 20 minutes, ce projet ambitieux, bien qu’approuvé, nécessitera environ sept ans pour sa réalisation.

L’emplacement choisi pour ce futur centre se situe sur l’Europaboulevard, dans la partie sud de la ville. Ce boulevard, adjacent à un quartier d’affaires et situé près d’une autoroute, offre une accessibilité optimale et est jugé comme le site le plus adapté pour ce développement. La décision finale concernant ce lieu sera présentée au conseil municipal au début de l’année prochaine, comme l’indique la même source.

Découvrez plus de Amsterdam, France, Idée de voyage, Pays-Bas